NOUVELLES

Les personnes ayant participé à la révolution égyptienne obtiennent le pardon

08/10/2012 11:03 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

LE CAIRE, Égypte - Le nouveau président égyptien a émis lundi un décret pardonnant à tous ceux qui ont été accusés ou condamnés pour avoir commis des actes «en soutien à la révolution» depuis le début de l'insurrection ayant mené au départ de Hosni Moubarak.

Les groupes qui avaient appuyé ce soulèvement historique demandaient depuis longtemps à Mohammed Morsi de poser un tel geste.

Ce décret présidentiel pourrait profiter à plus de 1000 protestataires qui doivent faire face à la justice à la suite de leur arrestation entre le début de l'insurrection, en janvier 2011, et l'assermentation de M. Morsi, le 30 juin 2012.

Les manifestants ayant déjà été condamnés pour le rôle qu'ils ont joué dans ce soulèvement pourraient eux aussi être pardonnés.

Le décret constitue «l'une des plus importantes victoires de la révolution», a affirmé Mohammed Gadallah, conseiller juridique du président égyptien.

Le libellé du décret demeure malgré tout assez flou et n'entraîne la libération d'aucun prisonnier, selon plusieurs avocats spécialisés en droits de la personne. Il demande au procureur général et au procureur militaire de dresser une liste de personnes d'ici un mois.

«C'est une étape importante qui vient d'être franchie, mais ce n'est pas suffisant», a fait valoir Ahmed Seif, l'un des membres du comité qui avait été formé par Mohammed Morsi pour analyser les dossiers des citoyens traduits devant la justice.

PLUS:pc