NOUVELLES

Les alliés de Gbagbo ont tendu la main aux islamistes, selon un rapport de l'ONU

08/10/2012 07:39 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

ABIDJAN, Côte d’Ivoire - Des alliés expatriés de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo auraient tenté de recruter des rebelles islamistes qui ont pris le contrôle de la portion septentrionale du Mali, et ce, afin de déstabiliser cette région fragile du continent africain, selon un nouveau rapport produit par des spécialistes des Nations unies.

Un diplomate et un responsable occidental bien au fait des éléments contenus dans ce rapport ont affirmé lundi que les spécialistes accusent également les partisans de l'ancien homme fort de la Côte d'Ivoire d'avoir essayé d'enrôler des membres de la junte militaire malienne, qui contrôle l'autre moitié du Mali.

Le document décrit par ailleurs comment trois groupes fidèles à l'ancien président Laurent Gbagbo ont accepté de s'unir afin de renverser l'actuel gouvernement ivoirien, dirigé par Alassane Ouattara, ont ajouté les deux personnes interrogées par l'Associated Press.

Le rapport commandé par les Nations unies n'a pas encore été rendu public; les deux responsables l'ont donc commenté sous le couvert de l'anonymat.

PLUS:pc