NOUVELLES

Le Yémen affirme avoir démantelé un réseau d'espionnage irano-syrien

08/10/2012 09:49 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

Les autorités yéménites ont démantelé un réseau d'espionnage iranien impliquant des Syriens et qui opérait au Yémen où il a introduit des pièces d'armes, a affirmé lundi le ministère de la Défense.

"Des éléments iraniens, syriens et yéménites", membres présumés du réseau, "ont été arrêtés à Sanaa, à Aden (sud) et dans d'autres provinces", a ajouté le ministère sur son site internet 26sep.net.

Entrés au Yémen sous couvert d'un investissement dans un projet industriel, les Iraniens ont commencé par importer des équipements par le port d'Aden où "le contrôle d'un conteneur a révélé que ces équipements n'étaient pas destinés à des fins civiles (...) mais militaires", affirme le ministère.

Après la saisie de ces équipements, "dont l'assemblage peut produire des missiles et différentes autres armes", les autorités ont arrêté "les Iraniens et ouvert une enquête", indique le ministère sans préciser le nombre de personnes interpellées, ni la date de leur arrestation.

En septembre, le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi avait accusé l'Iran de "soutenir des courants politiques armés" au Yémen, faisant état du démantèlement de six cellules d'epionnage pour le compte de l'Iran.

"Cinq de ces cellules (...) ont été déférées devant la justice et une sixième a été découverte récemment", avait-il dit accusant la république islamique d'avoir "tenté de faire avorter le règlement politique" au Yémen, engagé après le départ en février de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, au terme d'un an de contestation populaire.

La semaine dernière, M. Hadi a accusé l'Iran de soutenir une faction du Mouvement sudiste qui cherche selon lui à obtenir, par les armes, une sécession du sud du pays.

Les relations entre le Yémen, à majorité sunnite, et l'Iran chiite ont été souvent empreintes de méfiance, Sanaa soupçonnant les Iraniens de soutenir les rebelles zaïdites, une branche chiite, majoritaires dans le nord du Yémen.

bur/tm/sw

PLUS:afp