NOUVELLES

Le gouvernement haïtien propose une «taxe sur le vice» pour financer l'éducation

08/10/2012 09:27 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Le gouvernement haïtien veut imposer une taxe additionnelle sur l'alcool, les cigarettes et le jeu pour amasser quelque 100 millions $ qui seront versés à un fonds spécial pour l'éducation.

Cette «taxe sur le vice» nécessiterait l'approbation du Parlement. L'argent permettrait de financer la construction de 200 écoles, la rénovation de 2000 autres et la majoration des salaires de milliers d'enseignants.

Le fonds spécial pour l'éducation a déjà amassé environ 34 millions $ grâce aux taxes sur les appels téléphoniques outre-mer et sur les transferts d'argent.

Haïti compte quelque 4,5 millions d'enfants d'âge scolaire. Seulement la moitié d'entre eux fréquentaient l'école avant le séisme de 2010, qui a détruit des milliers de salles de classe.

Le premier ministre Laurent Lamothe a présenté le projet de «taxe sur le vice» au cours d'une rencontre éditoriale avec le quotidien The Miami Herald.

Son conseiller Salim Succar a validé l'information lundi soir.

PLUS:pc