Quelque 5000 amateurs de musique house, trance et électronique se sont réunis au Palais des congrès de Montréal, dans la nuit de lundi, pour la 22e édition du Festival Black & Blue.

La Fondation Bad Boy Club Montréal (BBCM), qui organise l'évènement, s'attendait à accueillir au moins 7000 personnes sur les planchers de danse, un objectif qui n'a pas été atteint cette année.

Le rendez-vous annuel s'est toutefois bien déroulé, si bien qu'à midi lundi, aucune arrestation n'avait encore été signalée, au grand bonheur des organisateurs.

Ceux-ci avaient accordé une importance particulière à la sécurité pour ne pas nuire à la réputation de l'évènement. Les danseurs étaient fouillés avant d'entrer dans le Palais des congrès, pour éviter que des drogues circulent à l'intérieur.

Les participants ont d'ailleurs pu profiter d'une nouvelle salle qui avait été aménagée pour leur permettre de se reposer. Si certains affirment que cette mesure a eu pour effet de disperser un peu les participants, la porte-parole du festival, Mélanie Roy, estime que les salles étaient quand même bien pleines.

Si l'évènement réalise des profits, ils iront en partie à des organismes qui s'occupent des personnes atteintes du VIH/sida ou à des groupes communautaires gais et lesbiens de Montréal, à qui la fondation BBCM a remis 1,8 million $ depuis sa création en 1991.

Loading Slideshow...
  • Lancement du Black&Blue au Altitude Club 737

  • Show X au Club Soda

  • Jack Chang

  • Le Bal en cuir au Club Soda

  • Le Bal en cuir au Club Soda

  • Debbie Tebbs