NOUVELLES

Quelque 800 médecins résidents rencontrent des établissements de santé du Québec

07/10/2012 12:42 EDT | Actualisé 07/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Montréal a eu droit à sa propre «Grande séduction» samedi, quand les représentants de 125 établissements de santé du Québec sont venus courtiser quelque 800 médecins résidents à la recherche d'un emploi dans le cadre de la Journée Carrière Québec organisée par la Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ).

Les charmes ont dû opérer des deux côtés, toutefois, car le nombre de disciplines pour lesquelles les résidents ont de la difficulté à se trouver un poste augmente, selon le président de la FMRQ, Charles Dussault.

Il indique que plusieurs médecins résidents sont «très inquiets» de la réduction constante des postes disponibles dans leur spécialité, notamment dans les spécialités chirurgicales et dans les surspécialités médicales comme la cardiologie, la pneumonie et la néphrologie, entre autres.

Le Dr Dussault prévoit même que les médecins en formation dans ces disciplines pourraient se retrouver sans emploi dans trois ou quatre ans, car le nombre de postes disponibles ou les équipements pour leur permettre d'exercer leur profession seront insuffisants.

Pour lui, il ne fait aucun doute que le nombre de médecins formés dans certaines disciplines est trop important. Or il est impératif de «s'assurer que chaque personne admise en résidence ait accès à un poste», car «on ne forme pas des médecins pour les autres provinces», mais bien pour la population québécoise, «qui paie pour leur formation».

Si les résidents pouvaient autrefois aspirer à un poste en région, ce n'est désormais plus nécessairement le cas, car le recrutement dans les secteurs éloignés a été fort efficace, et la situation y va «de mieux en mieux», au dire du Dr. Dussault.

«Pour les médecins de famille qui débuteront leur pratique en juillet prochain, la pénurie demeure dans certaines régions, mais elle tend à se résorber», lit-on dans les plans d'effectifs médicaux en médecine familiale.

«Ce qui réduit l'accessibilité aux soins dans la communauté, ce sont les activités médicales particulières exigées des jeunes médecins de famille durant leurs 20 premières années de pratique, et qui se font surtout en établissement ».

La Journée Carrière aura à tout le moins permis aux centaines de résidents provenant des quatre facultés de médecine — des universités de Montréal, McGill, Laval et Sherbrooke — et de toutes les régions de rencontrer les représentants des établissements de santé pour échanger avec eux sur les postes disponibles, les exigences spécifiques de chaque milieu et les avantages de la pratique chez eux.

«Les occasions de recrutement représentent la première inquiétude des résidents, qui veulent un poste de qualité qui répond à leurs attentes personnelles et professionnelles», observe Dr. Dussault.

«La résidence est une période transitoire qui a pour objectif de mener à une carrière ici au Québec.»

La Journée Carrière Québec de la FMRQ est un rendez-vous annuel pour les jeunes médecins et les établissements de santé du Québec qui sont à la recherche de médecins de famille, de chirurgiens et d'autres médecins spécialistes pour compléter leurs équipes médicales.

PLUS:pc