NOUVELLES

Le Dragon de Space X est prêt à ravitailler l'ISS

07/10/2012 07:35 EDT | Actualisé 07/12/2012 05:12 EST

PARIS - Après une mission test réussie en mai dernier, la compagnie américaine Space X s'apprête à réaliser ce dimanche soir son premier vol commercial de ravitaillement de la Station spatiale internationale pour le compte de la NASA. Space X (Space Exploration Technologies), fondée par Elon Musk, co-créateur de PayPal, est la première société privée à assurer un tel transport spatial.

La capsule Dragon doit être lancée par une fusée Falcon-9 depuis Cap Canaveral, en Floride à 20h35 locales. En cas de report à cause d'une météo défavorable ou d'un problème technique, d'autres fenêtres de tir sont prévues les deux jours suivants.

La capsule doit atteindre l'ISS trois jours après le lancement et rester arrimée deux semaines. Son retour sur Terre est programmé le 28 octobre.

Cette mission de ravitaillement est la première d'une série de douze vols commerciaux prévus par le contrat passé entre Space X et l'agence spatiale américaine.

En mai dernier, une capsule Dragon avait déjà rejoint la station orbitale, mais c'était un vol de qualification destiné à vérifier toute les étapes de la mission, en particulier la phase cruciale d'arrimage du vaisseau cargo à la station. Pour ce premier rendez-vous, le bras robotique de l'ISS avait agrippé la capsule Dragon. L'ensemble de la mission, jusqu'au retour sur Terre de la capsule, s'était bien déroulé.

Space X doit désormais confirmer cet essai. Pour son premier vol commercial, la capsule emporte une charge de 450 kilos, dont des fournitures pour des expériences scientifiques. Dragon reviendra sur Terre avec 330 kilos de matériel scientifique incluant les résultats de plusieurs expériences, et 230 kilos de matériel technique.

Contrairement aux autres véhicules cargo ravitaillant l'ISS, comme les Progrès russes ou les ATV européens, la capsule Dragon n'est pas détruite en brûlant dans l'atmosphère terrestre à la fin de la mission. Elle est équipée d'un bouclier thermique la protégeant lors de son retour et sa descente est amortie par un parachute jusqu'à ce qu'elle tombe dans l'océan, où elle est récupérée.

Avec ce coursier spatial, Space X fournit à la NASA un moyen de transport aller-retour dont elle est privée depuis que les navettes spatiales ont été mises à la retraite en juillet 2011. LA NASA doit compter sur les vaisseaux Soyouz russes pour acheminer les astronautes. Prochaine étape: les vols habités. Space X développe une version plus grande de la capsule capable d'emporter quatre astronautes.

Une autre société privée américaine, Orbital Sciences, a elle aussi conçu un ravitailleur spatial, le vaisseau Cygnus, et un lanceur, la fusée Antarès. Un vol d'essai doit avoir lieu d'ici la fin de l'année 2012, précise la NASA.

PLUS:pc