NOUVELLES

L'armée affirme avoir avancé dans la province de Damas, combats à Alep

07/10/2012 07:41 EDT | Actualisé 07/12/2012 05:12 EST

L'armée syrienne a affirmé dimanche s'être emparée de deux localités proches de Damas alors que des combats d'une violence inouïe opposaient les forces loyalistes aux rebelles pour le contrôle de deux quartiers de l'est d'Alep.

Six civils et deux rebelles ont été tués dans la province centrale de Homs, des bombardements ayant visé les quartiers rebelles de la ville du même nom dont Khaldiyé et la ville de Qoussair tenue par les insurgés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des perquisitions sont en cours dans plusieurs quartiers de Homs où l'armée a renforcé sa présence.

La télévision officielle a affirmé que les soldats loyalistes avaient "nettoyé" les localités d'El-Hamé et Qoudsaya, situées à une dizaine de km au nord-ouest de Damas, après de violents combats ces derniers jours.

L'OSDH a confirmé la prise par l'armée d'El-Hamé et indiqué que les corps de dix personnes, dont un rebelle, exécutées par balle, y avaient été retrouvés.

Dans le Nord, des combats opposaient rebelles et armée dans plusieurs quartiers d'Alep, soumise en partie au pilonnage de l'artillerie, indique l'OSDH.

"De violents combats opposent les forces du régime aux rebelles dans les quartiers de Sakhour, Hanano et Midane (est) alors que Kallasa (centre) subissait un pilonnage de l'artillerie", selon un communiqué de l'OSDH.

Mais selon les habitants, de terribles affrontements avaient lieu à Bab al-Hadid et Chaar. "Ce sont les pires combats que nous avons connus depuis le début de la bataille d'Alep", a affirmé à l'AFP un habitant de Bab al-Hadid, âge de 20 ans, mais qui a refusé de donner son nom.

"Depuis le matin et jusqu'à maintenant, il y a des bombardements et des combats dans le secteur entre les rebelles présents à Bab al-Hadid et l'armée positionnée à Arkoub et Maysaloun", a-t-il dit.

Selon une source militaire à Alep, les forces régulières ont repoussé avant l'aube "une importante attaque" des rebelles contre la caserne de Hanano, objet d'une féroce bataille il y a trois semaines.

Selon le quotidien Al-Watan, proche du pouvoir, "la bataille dans les quartiers est d'Alep a balayé l'illusion sur le soi-disant contrôle des hommes armés sur ces secteurs": "Dès que l'armée syrienne a imposé son contrôle sur le rond-point de Sakhour, les hommes armés se sont enfuis de la ville".

Selon le journal, "l'armée poursuit ses opérations en avançant vers Bab Antakiah qui mène au marché de la vieille ville tout en contrôlant le rond-point stratégique de Sakhour après avoir nettoyé les quartiers de Arkoub et Souleimane al-Halabi".

Dans la nuit, des rebelles ont tenté une incursion dans la vieille ville, perdant huit combattants, a indiqué un correspondant de l'AFP à Alep, en citant une source militaire.

Alep connaît depuis le 20 juillet de violents combats après être restée longtemps épargnée par la violence qui a fait en 18 mois, plus de 31.000 morts en Syrie, selon l'OSDH.

Ailleurs, des localités de la province d'Idleb (nord-ouest) étaient bombardées par l'aviation au lendemain de combats qui ont vu les rebelles prendre le contrôle d'un village frontalier avec la Turquie, en tuant 40 soldats, toujours selon l'OSDH.

kah/sk/feb

PLUS:afp