NOUVELLES

GP du Japon - Déclarations

07/10/2012 07:13 EDT | Actualisé 07/12/2012 05:12 EST

Felipe Massa (BRA/Ferrari), 2e: "Mon départ a été très bon, de la 10e place sur la grille, et j'ai d'abord dépassé Lewis (Hamilton). Puis j'ai vu que Fernando (Alonso) et Kimi (Räikkönen) étaient vraiment sur le côté, puis Mark (Webber) est parti en tête-à-queue devant moi, après avoir été touché par une autre voiture (ndlr: celle de Grosjean). Il y avait un peu de place et j'ai réussi à passer, je me suis retrouvé derrière Jenson (Button), qui n'allait pas très vite, et Kamui (Kobayashi). J'ai attendu qu'ils changent de pneus les premiers, et ça m'a permis de leur prendre la 2e place. Notre voiture était très bonne tout le week-end et je pense que Fernando (Alonso) aurait pu faire un bon résultat aujourd'hui. Ca fait du bien de monter sur le podium après tout ce temps, c'est un soulagement et je vais tout faire pour remonter bientôt sur le podium, sans attendre deux ans. Je pense que ça va m'aider à garder ma place chez Ferrari, et que ça va se faire assez vite. Pour ce qui est des performances des voitures, je pense que l'on était vraiment compétitifs ce week-end, sauf peut-être par rapport à la Red Bull de Sebastian (Vettel). Mais ça change d'un circuit à l'autre, d'une semaine à l'autre. Il faut continuer à travailler très dur à l'usine pour améliorer encore notre voiture et marquer encore beaucoup de points dans les deux championnats (pilotes et constructeurs)".

Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari), 3e: "C'était une course fantastique, et il était temps que je monte sur le podium car mon coéquipier (Sergio Pérez) avait déjà réussi trois fois. J'ai fait des bonnes qualifications ces derniers temps (ndlr: 1re ligne à Spa, mais éliminé dans le carambolage du départ), mais je n'ai jamais eu de chance, alors monter sur mon premier podium de F1 ici, devant tous mes fans, c'est vraiment incroyable. Je plaisantais là-dessus avant la course. Les deux derniers tours, c'était vraiment difficile, car mes pneus étaient très abîmés, ils avaient déjà fait plus de 20 tours, et Jenson (Button) revenait très fort sur moi, il était très rapide. Je savais qu'après la longue ligne droite, il n'avait plus l'opportunité de me dépasser, mais je savais aussi que si je me ratais dans un virage, ça pouvait ruiner mon podium. L'équipe m'a donné une bonne voiture et finalement nous avons survécu".

dlo/jgu

PLUS:afp