NOUVELLES

Four Nations - Les All Blacks et les autres

07/10/2012 07:14 EDT | Actualisé 07/12/2012 05:12 EST

La Nouvelle-Zélande, championne du monde, a survolé la première édition du Four Nations et sera l'épouvantail des tournées d'automne, que l'Australie abordera sans aucune certitude alors que l'Afrique du Sud et l'Argentine tenteront d'y confirmer leur tournoi encourageant.

. LA NOUVELLE-ZELANDE EN PLEINE MAITRISE

Six victoires en six matches, une moyenne de 29,5 points inscrits, un écart moyen de 18,5 points... Les champions du monde ont surclassé leurs adversaires et sont apparus plus solides et confiants qu'à la Coupe du monde.

Le noyau dur d'"anciens" est toujours performant (Woodcock, Whitelock, McCaw, Read, Carter, Smith, Nonu...), Israel Dagg, révélation du Mondial-2011, a confirmé son grand talent et le nouvel entraîneur Steve Hansen a vu certaines pépites éclore comme le demi de mêlée Aaron Smith (23 ans, 9 sélections) et le deuxième ligne Brodie Retallick (21 ans, 9 sél.).

Invaincus depuis août 2011, les All Blacks ont remporté leurs 16 derniers matches et pourraient égaler, face à l'Australie le 20 octobre à Brisbane, le record (17 succès consécutifs) qu'avaient établi leurs glorieux aînés (1965-1969), rejoints par les Springboks (1997-1998).

Après leur rendez-vous avec les Wallabies, ils semblent en mesure de réaliser un sans-faute lors de leur tournée d'automne en Ecosse (11 novembre), Italie (18 novembre), pays de Galles (25 novembre) et Angleterre (2 décembre).

. L'AUSTRALIE DANS LE DOUTE

Les Australiens ont terminé à une deuxième place en trompe l'oeil. Privés de plusieurs de leurs cadres avant (Horwill, O'Connor) et pendant (Pocock, Genia, Cooper) le tournoi, ils sont apparus bien loin de leur niveau. Outre leurs difficultés habituelles en mêlée fermée, ils se sont montrés friables en défense (137 points et 12 essais encaissés) et empruntés en attaque, loin du niveau de la saison dernière où ils avaient remporté le Tri-Nations.

Ce résultat inespéré dans le Four Nations n'enlève que peu de pression sur les épaules de Robbie Deans, dont le sort dépend peut-être de la tournée d'automne en Europe avec des test-matches en France (10 novembre), Angleterre (17 novembre), Italie (24 novembre) et au pays de Galles (1er décembre).

. AFRIQUE DU SUD: UNE NOUVELLE ERE ?

Après les retraites et/ou départs à l'étranger de plusieurs joueurs (Smit, Matfield, Botha, du Preez, Kankowski, Fourie...) après la l'élimination en quart de finale de la Coupe du monde, le chantier était grand pour le nouvel entraîneur Heyneke Meyer.

Après un début de tournoi laborieux, il a pris des mesures radicales en écartant notamment l'ouvreur Morné Steyn (41 sélections depuis 2009), incarnation d'un jeu efficace mais restrictif. Avec un groupe rajeuni, dont six joueurs sur 22 âgés de 21 ans ou moins (Etzebeth, M. Coetzee, Lambie, Goosen, Jantjies, Taute), les Springboks ont livré deux derniers matches séduisants. Ils ont également pu s'appuyer sur la forme inattendue de Bryan Habana (7 essais). Et ce en dépit de plusieurs joueurs blessés (B. du Plessis, Spies, Burger, F. Steyn) Les Springboks devront confirmer ces promesses face à des ténors européens comme l'Irlande (10 novembre) et l'Angleterre (24 novembre). Ils rencontreront également l'Ecosse (17 novembre).

. L'ARGENTINE PARTAGEE

Les novices argentins ont montré que leur participation au prestigieux tournoi de l'hémisphère Sud n'était pas usurpée. Ils ont frôlé la victoire face à l'Afrique du Sud (16-16), ont malmené l'Australie chez elle (défaites 23-19 et 25-19) et tenu tête aux All Blacks pendant près d'une heure sous la pluie néo-zélandaise (défaite 21-5) ... mais ils rentrent finalement sans succès.

Leur jeu, avec un combat d'avants prédominant "à l'européenne", a posé des difficultés à des adversaires peu habitués à ce style d'opposition mais est encore incomplet pour pouvoir faire basculer les matches.

Les sept semaines de compétition leur ont offert une occasion inédite de travailler dans la continuité. Ce travail en commun leur permet de nourrir des ambitions pour la tournée au pays de Galles (10 novembre), en France (17 novembre) et en Irlande (24 novembre).

sva/pga/jcp

PLUS:afp