NOUVELLES

Tunisie: manifestation pro-pouvoir à Sidi Bouzid

06/10/2012 08:27 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

Des partisans du parti islamiste au pouvoir en Tunisie ont défilé samedi en soutien au gouverneur de la région de Sidi Bouzid, berceau de la révolution tunisienne, au lendemain d'une manifestation d'opposition dispersée sans ménagement par la police.

Quelque 250 personnes ont marché à travers le centre-ville de Sidi Bouzid, dans le centre-ouest du pays, clamant leur soutien au parti Ennahada et au gouverneur régional. Aucun débordement n'a eu lieu, a constaté un journaliste de l'AFP.

Vendredi, la police avait tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre des centaines de manifestants réclamant le départ du gouverneur dont ils ont tenté d'envahir les bureaux.

Les grèves et les manifestations se multiplient dans cette région déshéritée de la Tunisie notamment pour réclamer des emplois, le versement d'arriérés de salaires ou dénoncer des coupures d'eau et d'électricité. Plusieurs personnes ont été arrêtées lors de ces actions de protestation.

Des habitants se sont aussi mis en grève de la faim pour exiger la libération de manifestants arrêtés à Menzel Bouzaïane et à El-Omrane, des localités proches de la région.

Sidi Bouzid est située dans une région particulièrement pauvre et marginalisée sous le régime du président déchu Zine El Abidine Ben Ali. Or, selon des analystes, la situation économique et sociale ne s'y est guère améliorée depuis la révolution de 2011.

La ville a une importance hautement symbolique, en tant que berceau de la révolution dont le point de départ avait été la mort le 17 décembre 2010 de Mohamed Bouazizi. Ce vendeur ambulant de 26 ans s'était immolé par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise par la police.

La misère, le chômage, en particulier des jeunes, et la corruption étaient au coeur des raisons du soulèvement contre le régime de Ben Ali.

mk-alf/mh/vl

PLUS:afp