NOUVELLES

Le FMI prêt à discuter "sans conditions préalables" avec l'Egypte (Lagarde)

06/10/2012 10:47 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a affirmé samedi que son organisme ne posait pas de conditions à des discussions avec l'Egypte sur l'aide du Fonds.

Le FMI, qui "a entamé un dialogue productif avec l'Egypte", est disposé à des discussions "sans conditions préalables" avec le gouvernement du Caire, a déclaré Mme Lagarde aux journalistes après une réunion à Ryad avec les ministres des Finances du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Confrontée à une grave crise économique, l'Egypte a requis fin août l'aide du FMI à l'issue de plusieurs mois de négociations engagées après la chute d'Hosni Moubarak en février 2011.

Le montant du prêt pourrait atteindre au moins 4,8 milliards de dollars, selon les autorités du Caire, alors que les premières discussions portaient initialement sur une aide de 3,2 milliards.

Une équipe du FMI devrait se rendre en Egypte "dans les prochaines semaines" pour entamer les discussions sur le plan d'aide, avait indiqué en septembre une porte-parole du Fonds.

La directrice du FMI a par ailleurs salué les monarchies du CCG pour l'aide apportée à "leurs voisins, notamment les pays arabes en transition", en référence aux pays du Printemps arabes, confrontés à des difficultés économiques.

"Le FMI va engager un dialogue et un partenariat (avec ces monarchies) pour mieux assurer la liaison et contrôler le soutien que chacun apporte à ces pays en transition", a-t-elle ajouté.

Elle a remercié l'Arabie saoudite, une puissance pétrolière, pour son "engagement" à contribuer à "une meilleure stabilité de l'économie mondiale", citant notamment sa "bonne gestion des prix et des réserves de pétrole".

Mme Lagarde a qualifié de "solide et stable" la situation économique dans les monarchies du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Koweït et Oman).

Après Ryad, la directrice du FMI se rend à Luxembourg, où elle doit assister à la réunion mensuelle des ministres de Finances de la zone euro, lundi et mardi, puis à Tokyo, où doivent se dérouler du 9 au 14 octobre les assemblées générales annuelles du FMI et de la Banque mondiale, selon le programme de sa tournée.

aa-ls/tm/vl

PLUS:afp