NOUVELLES

GP du Japon - Sebastian Vettel: "Un travail unique au monde"

06/10/2012 04:17 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), auteur samedi de sa 4e pole position consécutive sur le circuit de Suzuka, pour le GP du Japon de Formule 1, a estimé que pilote de F1, sur ce genre de piste, était "un travail unique au monde", par le plaisir qu'il procure.

Q: Qu'est-ce que ça fait de se rapprocher de Schumacher (69) et Senna (65) dans le classement des auteurs de pole positions en F1 ?

R: "Je pense que Michael détient beaucoup de records qui ne seront jamais battus. Et on ne monte pas dans la voiture en pensant à ce genre de choses. Bien sûr, quand on arrive à ce niveau-là et qu'on nous dit des choses gentilles, ça fait plaisir, mais ce n'est pas la source de motivation numéro 1. J'aime beaucoup ce que je fais et sur des pistes comme celle-ci, en pneus tendres, avec peu d'essence dans le réservoir, on se rend vraiment compte des qualités de ces voitures et notre travail devient vraiment spécial, unique au monde. C'est ce qui me plaît le plus. Et quand en plus on obtient un bon résultat, ça enrichit encore cette expérience".

Q: Comment s'est passé cette séance de qualifications ?

R: "Tout s'est déroulé parfaitement, on ne pouvait pas demander plus. Dès le début, le comportement de la voiture était fantastique. On n'avait pas très bien commencé vendredi matin, puis à chaque séance on a progressé. J'ai eu de la chance avec les incidents de course, je suis sorti au bon moment et j'ai eu un tour clair tout de suite, donc j'ai pu faire un bon écart. Du coup, à la fin de la Q3, j'ai pu économiser des pneus pour dimanche. Je ne sais pas si j'aurai besoin de les utiliser, mais je les aurai à disposition".

Q: Comment voyez-vous l'évolution de ce championnat 2012 ?

R: "En début de saison, on avait du mal à certains endroits, dans certains virages où, habituellement, on était compétitifs. Nous avons travaillé très dur pour arriver au niveau où nous sommes aujourd'hui. On ne savait pas vraiment à quoi s'attendre ce week-end mais je suis content de voir qu'on retrouve la forme qu'on avait ici ces deux dernières années. Le premier secteur du circuit, jusqu'aux +Esses+, est vraiment unique, il n'y a aucun enchaînement comparable, ailleurs en F1. Et tout le reste du circuit est agréable aussi, notamment les +Degners+ et le virage de +Spoon+, qui est très spécial: on perd toujours un peu le contrôle de la voiture, à la sortie du virage. Dans mon meilleur tour, à la fin des qualifications, j'ai fait ce qu'il fallait dans toutes ces portions délicates, donc j'étais très heureux".

Propos recueillis en conférence de presse.

dlo/jgu

PLUS:afp