NOUVELLES

GP du Japon - Qualifications: déclarations de Webber et Button

06/10/2012 04:33 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault), 2e temps: "Jusqu'à maintenant, c'est un bon week-end pour nous. Seb (Vettel) et moi, on a eu un tour clair dès le début de la Q3, au moment où il le fallait, et on a fait deux bons tours, même si celui de Seb a été légèrement meilleur que le mien. Il m'a eu. D'être aussi bien placés tous les deux, alors que ces derniers temps on avait un peu de mal en qualifications, ça fait du bien. Car quand on a des problèmes, des pénalités, et qu'on part plus loin sur la grille, ça rend la course bien plus difficile, il faut imaginer des stratégies un peu tordues, des trucs comme ça. Donc je suis content d'être sur la première ligne et j'ai hâte qu'on puisse faire un bon résultat demain (dimanche). Et c'est un très bon encouragement pour toute l'équipe, qu'on soit à nouveau devant. On a toujours eu des voitures qui appréciaient ce genre de circuit, surtout la RB6 d'il y a deux ans. On a fait une bonne course ici en 2010, avec Fernando (Alonso), et c'était encore très serré l'an dernier. Il suffit de regarder les statistiques d'Adrian (Newey, l'ingénieur de Red Bull) sur ce genre de circuit, Silverstone, Suzuka, même en remontant jusqu'à son époque Williams, ou même McLaren, et c'est un gros avantage pour nous".

Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes), 3e temps: "Ca fait un peu mal (de devoir partir de la 8e place sur la grille, à cause d'une pénalité de cinq places pour changement de boîte de vitesses), car quand on part de la 3e place, on peut viser la victoire, alors que de la 8e, c'est vraiment dommage. C'était une bonne journée, j'ai fait des améliorations significatives pour les qualifications et mes deux tours en Q3 étaient bons, à mon avis. Je me suis fait plaisir, c'est toujours le cas ici avec des pneus neufs et peu d'essence dans le réservoir. C'était très amusant, mais nous ne sommes pas assez rapides. Je ne sais pas pourquoi, je ne vois pas où on pourrait trouver ces quatre dixièmes d'écart. Ce sera très difficile pour moi demain (dimanche) mais il ne faut jamais dire jamais. Il y a toujours des opportunités, en termes de stratégie et de dégradation des pneus. Je pense aussi qu'on aura une bonne voiture pour la course".

dlo/jgu

PLUS:afp