NOUVELLES

Fin abrupte pour les Rangers en 2012 après deux présences en Série mondiale

06/10/2012 06:37 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

ARLINGTON, États-Unis - Le gérant des Rangers du Texas Ron Washington était sous le choc, le frappeur de puissance Josh Hamilton a été hué et le lanceur Yu Darvish ne savait plus quoi faire.

Après deux présences de suite en Série mondiale, puis avoir occupé le premier rang de leur section pendant 178 jours, les Rangers ne s'attendaient pas à voir leur saison prendre fin de cette façon.

Les Rangers n'auront donc pas connu la victoire en octobre. Cela inclut un balayage aux mains des Athletics d'Oakland au cours d'une séquence de 4-9 qui leur a coûté le titre de la section Ouest de l'Américaine lors du dernier jour de la saison régulière. Ils ont ensuite perdu 5-1 contre les Orioles de Baltimore lors du match pour l'obtention du titre de meilleur deuxième.

Le releveur no 1 Joe Nathan a indiqué samedi, alors que les joueurs récupéraient leurs effectifs personnels, que les Rangers avaient choisi le pire moment pour connaître leur pire séquence de la saison.

«Au cours de la saison, vous espérez connaître vos bas au bon moment. Malheureusement, nous avons trouvé le pire moment pour connaître notre pire séquence, a déclaré Nathan samedi dans un vestiaire plutôt silencieux. Nous avons joué du bon baseball pendant la majorité de la saison, nous avons été constants... Les deux dernières semaines n'ont pas été bonnes, c'est certain.»

Ce fut donc une fin de saison misérable pour les Rangers, qui ont gagné 93 matchs, et Hamilton, un ancien récipiendaire du titre de joueur par excellence dans l'Américaine qui pourrait devenir joueur autonome. Il a peut-être disputé son dernier match dans l'uniforme des Rangers, puisqu'il risque d'être à la recherche d'un contrat à long terme avec un salaire particulièrement élevé.

Hamilton a claqué 43 circuits, un sommet personnel, et a produit 128 points, mais a été hué par les partisans des Rangers alors qu'il a été blanchi en quatre présences au bâton contre les Orioles.

«J'ai apprécié mes cinq années avec ces gars-là. Je n'ai jamais eu autant de plaisir à jouer au baseball, avait déclaré Hamilton après le match tout en indiquant qu'il évaluait à 50 pour cent ses chances de rester avec les Rangers. Les partisans, même s'ils m'ont hué, je les aime quand même.»

La saison morte sera donc longue pour une première fois en trois ans pour les Rangers. Aucune équipe n'a occupé le premier rang de sa section pendant aussi longtemps en une saison sans en gagner le titre.

Les Rangers avaient atteint la Série mondiale pour une première fois dans l'histoire de l'équipe en 2010, mais avaient perdu en cinq matchs contre les Giants de San Francisco.

Les Rangers y sont retournés la saison dernière et se sont retrouvés à deux occasions à une prise d'un premier titre lors du sixième match contre les Cardinals de St. Louis. Ils ont finalement perdu en 11 manches avant de baisser pavillon lors du septième match.

«Je ne sais pas comment expliquer tout ça. Je ne sais pas, a raconté le voltigeur David Murphy. Nous avons simplement manqué de carburant. Nous avons arrêté de jouer du baseball comme les Rangers le font. Je ne sais pas pourquoi... Nous n'avons certainement pas joué à la hauteur de nos capacités.»

PLUS:pc