NOUVELLES

Espagne - FC Barcelone: Fabregas, le retour en forme

06/10/2012 09:37 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

Auteur de trois buts en deux matches pour les Blaugrana après un début de saison en demi-teinte, le milieu du FC Barcelone Cesc Fabregas, revient en forme à point nommé pour le clasico face au Real Madrid, dimanche au Camp Nou.

Alors qu'il présentait jusqu'ici un bilan moyen pour un début de saison où son entraîneur Tito Vilanova lui avait pourtant donné beaucoup de temps de jeu, l'international espagnol a en effet retrouvé le tranchant affiché lors de l'Euro-2012, qu'il avait remporté avec ses partenaires de la Roja.

Son doublé sur la pelouse du FC Séville, samedi dernier, alors que les Catalans, menés 2-0, commençaient à perdre patience face aux Andalous, a été providentiel pour les Barcelonais.

Au passage, Fabregas a ainsi retrouvé le chemin des filets, lui qui n'avait plus marqué avec le Barça depuis le 8 février dernier et une demi-finale retour de Coupe du Roi contre Valence (victoire 2-0).

Et, selon la loi des séries, Fabregas a confirmé ce retour au premier plan avec une autre réalisation, mardi, face à Benfica en C1, aidant ainsi les Catalans à s'imposer pour la première fois de leur histoire sur le terrain du club lisboète (2-0).

A cette occasion, le numéro 4 du Barça a une nouvelle fois confirmé sa bonne entente avec Messi puisque deux de ses réalisations cette saison sont le fruit d'une bonne combinaison avec l'Argentin.

Même s'il joue plus bas avec le Barça qu'en sélection, où Del Bosque vient d'ailleurs de l'inclure dans la liste pour affronter notamment la France le 16 octobre, "Fabulous Fab" a ainsi prouvé qu'il n'avait pas perdu son sens du but.

Autant de points positifs qui vont forcément pousser Vilanova à la réflexion, à l'heure de choisir pour le clasico entre Iniesta, de retour de blessure après un problème à un adducteur qui l'aura tenu éloigné des terrains pendant deux semaines, et Fabregas.

En théorie, Iniesta, l'un des bourreaux patenté de l'ennemi juré Real, devrait avoir la préférence de "Tito", mais l'entraîneur du Barça pourrait aussi se payer le luxe de ne pas choisir en titularisant les deux sur le flanc gauche.

Dans ce cas, les ailiers Alexis Sanchez et Pedro feraient alors les frais de la titularisation de Fabregas.

Joueur extrêmement précieux, capable de jouer dans les espaces comme d'être lui-même à la conclusion d'une action, Fabregas ne présente peut-être qu'un seul défaut: celui de chercher régulièrement à pousser le rival à la faute, par des moyens plus ou moins licites.

Samedi dernier, l'ancien "Gunner" a ainsi simulé une agression de Medel, feignant avoir reçu un coup de tête du Chilien quand celui-ci ne l'avait qu'effleuré. Le Catalan est toutefois parvenu à ses fins, Medel se voyant expulsé, ce qui aura nettement changé le cours de la rencontre.

La saison dernière, déjà contre Séville, Fabregas avait cette fois provoqué la colère du Malien Kanouté, en lui soufflant quelque chose dont le Catalan avait ensuite assuré que ce n'était pas une insulte raciste.

Face à un Real chauffé à blanc pour tenter de revenir à 5 points des Blaugrana, le combat promet dimanche...

cle/pgr/gd

PLUS:afp