NOUVELLES

Crise malienne: un ministre algérien en tournée au Sahel

06/10/2012 10:23 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

Le ministre algérien délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, entame dimanche une tournée régionale en Mauritanie, au Mali et au Niger pour "des consultations" sur le Sahel, a indiqué samedi le ministère algérien des Affaires étrangères.

M. Messahel sera accompagné d'une délégation composée notamment de hauts responsables du ministère de la Défense, selon la même source citée par l'agence APS.

Cette tournée s'inscrit dans le cadre des "consultations régulières entre les pays du champ sur la situation au Sahel, particulièrement la crise au Mali et les perspectives de son règlement dans le respect de l'intégrité territoriale du pays et des intérêts supérieurs du peuple frère malien et des peuples de la région".

L'Algérie fait partie, comme le Niger, Mali et la Mauritanie, des pays dits "du champ" qui veulent oeuvrer en commun à travers leur état-major militaire et du renseignement pour assurer la sécurité du Sahel.

Les consultations de la délégation algérienne "seront mises à profit" pour "renforcer la coopération entre les pays du champ, à travers les mécanismes existants (comité politique, comité d'état major conjoint -CEMOC- et l'unité fusion liaison -UFL-) dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational", a précisé la même source.

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et Bamako ont trouvé le 23 septembre un "accord" sur les conditions de déploiement d'une force africaine, en vue d'une éventuelle opération de reconquête du nord du Mali, contrôlé par des islamistes depuis près de six mois.

L'Algérie reste cependant opposée au principe d'intervention militaire dans un pays étranger, privilégiant la solution diplomatique.

amb/feb

PLUS:afp