NOUVELLES

Cardinals-Nationals: Wainwright affrontera Gonzalez dans le match no 1

06/10/2012 08:56 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

ST. LOUIS, États-Unis - Adam Wainwright était un spectateur l'automne dernier, encourageant les Cardinals de St. Louis à partir du banc de l'équipe, alors qu'ils passaient de meilleurs deuxièmes à champions de la Série mondiale.

Mais c'est beaucoup plus plaisant de faire partie de l'action.

«Quand j'y repense, ça me frappe vraiment quand des chasseurs d'autographes viennent me voir pour me faire signer un balle qui s'avère en être une de la Série mondiale 2011, et qu'ils la reprennent en me disant 'Non, non, signe celle-ci à la place', a évoqué Wainwright. C'est dans ces moments-là que je me rends compte que je n'ai vraiment pas eu un très grand rôle à jouer (en 2011). Ne pas pouvoir jouer autant que je l'aurais voulu la saison dernière m'a vraiment fait réaliser à quel point j'adore le baseball.»

Les amateurs de baseball de la ville de Washington, qui attendent avec impatience la présentation d'un premier match de séries éliminatoires dans la capitale américaine depuis 1933, doivent probablement se sentir comme ça, eux aussi.

Wainwright, qui a signé 14 victoires à sa première saison après avoir dû subir une reconstruction ligamentaire du coude, sera le partant pour les Cardinals, dimanche, dans le cadre du match no 1 de leur série de section dans la Nationale.

Les Nationals, qui ont terminé au premier rang de la ligue au chapitre des gains avec 98, placeront quant à eux le vainqueur de 21 matchs cette saison Gio Gonzalez sur le monticule pour amorcer la rencontre, après avoir décidé de garder Stephen Strasburg sur le banc au début du mois de septembre, lui qui avait lancé 159 manches et un tiers.

«Il y a tellement de choses qui entrent en ligne de compte dans ce genre de décisions que je ne peux que le prendre avec un sourire, a dit Gonzalez. C'est la première fois que ça m'arrive, de pouvoir représenter une organisation aussi extraordinaire et d'aussi bons coéquipiers. C'est incroyable.»

Les Nationals sont une des équipes avec la moyenne d'âge la moins élevée des majeures, eux qui ont également réussi à connaître du succès malgré les blessures à Jayson Werth, Ryan Zimmerman, Michael Morse et Ian Desmond. Davey Johnson a quant à lui rejoint Billy Martin à titre de seuls gérants à avoir remporté des titres de division avec quatre équipes différentes.

Pendant le camp d'entraînement du printemps dernier, le directeur général des Cardinals John Mozeliak a mentionné qu'il allait considérer sérieusement de mettre un terme à la saison de Wainwright après environ 180 manches. Mais alors qu'il y avait à peu près un mois d'écoulé à la saison, Wainwright a convaincu l'équipe que de telles restrictions n'allaient pas être nécessaires, et a fini deuxième chez les Cards avec 198 manches et deux tiers lancées.

Mais il a fallu du temps à Wainwright avant qu'il ne commence à être pleinement satisfait de ses lancers.

«Maintenant je comprends parfaitement pourquoi la guérison après une opération de type Tommy John est si difficile, a-t-il déclaré. Ton bras à simplement besoin d'un bon bout de temps pour être rétabli, et c'est difficile à avouer pour moi parce que je croyais vraiment que j'allais être l'exception à la règle.»

PLUS:pc