NOUVELLES

ATP - Pékin - Neuvième finale de la saison pour Djokovic

06/10/2012 09:49 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST

Le N.2 mondial Novak Djokovic s'est qualifié samedi pour sa neuvième finale de la saison au tournoi ATP de Pékin, où il affrontera dimanche le Français Jo-Wilfried Tsonga, N.7 mondial.

Djokovic s'est défait en demi-finale de l'Allemand Florian Mayer, 29e mondial, 6-1, 6-4 tandis que Tsonga a profité de l'abandon de l'Espagnol Feliciano Lopez, blessé au poignet gauche, alors que le Français menait 6-1, 4-1.

Le Serbe, 25 ans, à la course aux points en cette fin de saison en vue de reconquérir la place de N.1 mondial, tentera dimanche de rester invaincu dans la capitale chinoise, où il a déjà été titré en 2009 et en 2010.

"J'ai vraiment bien joué et je me suis senti très bien sur le court. Je ne savais pas avant de jouer qu'il était légèrement blessé. Je suis tout simplement content de mon jeu aujourd'hui", a déclaré Tsonga à l'issue de son match.

"Au cours de cette semaine, mon niveau de jeu est allé crescendo. J'ai par moments joué mon meilleur tennis ici. Je n'avais pas joué aussi bien depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, et c'est ce qui me persuade que je peux gagner la finale demain", a-t-il encore commenté.

"Il n'y a pas de secrets entre nous. Nous avons joué beaucoup de matches importants dans les derniers tours des tournois, a rappelé le N.2 mondial à propos de Tsonga. C'est un joueur très puissant, avec un gros service, un gros coup droit, et si ça rentre, il peut battre n'importe qui sur n'importe quelle surface."

Djokovic mène 7 victoires à 5 dans ses confrontations sur le circuit ATP avec le Français, et a notamment remporté leurs trois affrontements en 2012.

Mais Tsonga, 27 ans, vainqueur à Doha (Qatar) en janvier et à Metz fin septembre, cherchera à rester invaincu en finale cette saison.

Le Serbe, titré à trois reprises cette année, à l'Open d'Australie et aux Masters 1000 de Toronto et de Miami, s'est, lui, déjà incliné cinq fois à ce stade de la compétition en 2012, notamment à Roland-Garros et à l'US Open.

Les deux joueurs ont connu des parcours similaires à Pékin: après un premier tour laborieux négocié en trois manches, ils n'ont plus concédé le moindre set pour atteindre la finale.

pdh/ia/es/chc

PLUS:afp