NOUVELLES

12 000 mineurs en grève congédiés en Afrique du Sud

06/10/2012 04:14 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Le géant du platine Amplats a congédié vendredi près de la moitié des 28 000 mineurs en grève de la région de Rustenburg, dans le nord de l'Afrique du Sud.

Amplats, numéro un mondial du platine, a indiqué avoir convié à un conseil de discipline tous ses grévistes. Les 12 000 qui ne se sont pas présentés ont été licenciés. Selon un mineur interrogé par l'Agence France Presse, les avis de congédiement ont été envoyés par messages textes. Le message indiquait que les employés avaient trois jours pour faire appel de la décision de l'entreprise.

Amplats avait déjà lancé plusieurs ultimatums à ses employés et menacé de les congédier.

Tous les puits du bassin du Rustenburg sont bloqués depuis le 12 septembre en raison des grèves illégales déclenchées par les travailleurs, qui réclament notamment de meilleurs salaires. Les grèves ne respectent toutefois pas les règles du code du travail de l'Afrique du Sud.

Jeudi, un mineur gréviste a été abattu par les policiers lors d'affrontements survenus aux abords d'une mine. Selon des témoins, les policiers ont utilisé des balles de caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les manifestants, mais l'un d'entre eux a été mortellement touché. Les violences liées aux grèves à Rustenburg auraient fait environ 7 morts au cours de la dernière semaine.

Vendredi, un représentant syndical d'une mine de Marikana a été abattu à son domicile de l'endroit. En août dernier, des affrontements survenus entre policiers et grévistes près d'une autre mine de platine de Marikana ont fait 34 morts.

PLUS: