NOUVELLES

Wall Street termine sans direction, malgré la baisse surprise du chômage

05/10/2012 04:40 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

La Bourse de New York a fini sans direction vendredi, le marché effaçant en fin de séance les bénéfices engrangés plus tôt grâce à l'annonce d'une baisse surprise du chômage aux Etats-Unis en septembre: le Dow Jones a gagné 0,26% tandis que le Nasdaq a perdu 0,42%.

Selon des chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 34,79 points à 13.610,15 points, un sommet plus atteint depuis le 10 décembre 2007, mais le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 13,27 point à 3.136,19 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a, lui, fini quasi stable (-0,03% ou 0,47 point) à 1.460,93 points.

Après avoir débuté en forte hausse suite à la publication des indicateurs sur l'emploi, le marché "a effacé la plus grande partie de ses gains car il n'y a plus personne qui y participait" en ce vendredi après-midi, a indiqué Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Pour preuve selon lui, les volumes d'échange qui étaient encore "à 15% au-dessus de la moyenne hebdomadaire vers midi" étaient descendus à "2% en-dessous de la moyenne" quelques minutes avant la clôture de la séance.

Les indices avaient pourtant évolué dans le vert pendant une majeure partie de la journée car les chiffres de l'emploi, publiés avant l'ouverture, "étaient meilleurs qu'attendu", a souligné Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital, le taux de chômage "passant surtout sous la barre des 8% pour la première fois en presque quatre ans".

Il est en effet tombé à 7,8% en septembre, soit son niveau le plus faible depuis l'accession au pouvoir du président Barack Obama en janvier 2009.

Les créations d'emploi nettes dans le pays ont toutefois baissé de 20% par rapport à août pour s'établir en septembre à 114.000.

Mais même si ce dernier chiffre "ne devrait pas susciter de regain d'optimisme particulier", ces indicateurs "confirment que l'emploi s'améliore petit à petit", a noté M. Volokhine.

Wall Street était par ailleurs toujours soutenue "par la réaffirmation par la Banque centrale européenne (BCE) de son engagement à activer son programme de rachat de dette souveraine" pour venir en aide aux pays en difficulté de la zone euro, ont noté les analystes de Charles Schwab.

Le marché obligataire a nettement reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a grimpé à 1,732% contre 1,665% jeudi et celui à 30 ans à 2,966% contre 2,882% la veille.

jum/sl/bdx

PLUS:afp