NOUVELLES

Wall Street portée par la baisse surprise du chômage aux Etats-Unis

05/10/2012 10:01 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Wall Street a débuté la séance en nette hausse vendredi, les investisseurs saluant le recul du chômage aux Etats-Unis, à son plus bas niveau depuis l'accession au pouvoir du président Barack Obama en janvier 2009: le Dow Jones avançait de 0,42% et le Nasdaq de 0,44%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 57,02 points à 13.632,38 points et le Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 13,90 points à 3.163,36 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 grimpait de 0,49% (+7,12 points) à 1.468,52 points.

La Bourse de New York avait fini la séance déjà dans le vert jeudi, le marché réagissant positivement à de nouveaux indicateurs économiques américains et à des commentaires du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi: le Dow Jones avait gagné 0,60% à 13.575,36 points et le Nasdaq 0,45% à 3.149,46 points.

Les marchés financiers américains "sont en hausse dans le sillage du bon rapport sur l'emploi en septembre" publié avant l'ouverture de la séance, ont souligné les analystes de Charles Schwab.

Le taux de chômage américain est en effet tombé à 7,8% en septembre, reculant de 0,3 point par rapport à août, alors que la prévision médiane des analystes le donnait stable à 8,1%.

Et la baisse des créations d'emploi nettes dans le pays, de 20% par rapport à août pour s'établir en septembre à 114.000, n'a pas suffi à doucher l'enthousiasme des investisseurs.

"Les créations d'emploi correspondent à ce qui était attendu" mais la baisse du taux de chômage est une "surprise", a noté Jason Schencker, de Prestige Economics.

Ces chiffres "réaffirment que l'économie américaine et le marché du travail font preuve d'une amélioration modeste", a-t-il ajouté.

Wall Street continuait par ailleurs "à être soutenue par la réaffirmation par la Banque centrale européenne (BCE) de son engagement à activer son programme de rachat de dette souveraine pour tenter d'aider à faire baisser le coût d'emprunt pour les pays en difficulté", ont noté les analystes de Charles Schwab.

Lors de sa conférence de presse mensuelle jeudi, le patron de l'institution Mario Draghi a en effet indiqué que la BCE était prête à mettre en place le mécanisme de soutien annoncé le mois dernier.

Le marché obligataire reculait nettement. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,724% contre 1,665% jeudi et celui à 30 ans à 2,949% contre 2,882% la veille.

jum/sl/mdm

PLUS:afp