NOUVELLES

Vito Rizzuto, parrain présumé de la mafia de Montréal, retrouve la liberté

05/10/2012 07:13 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Le présumé parrain de la mafia montréalaise Vito Rizzuto a été libéré vendredi d'un pénitencier du Colorado, aux États-Unis, puis confié aux autorités américaines.

Rizzuto, âgé de 66 ans, était détenu depuis 2006 pour une affaire de triple meurtre commis en 1981, à New York.

Il a été libéré à l'heure du déjeuner, à 7h07, heure locale, selon un porte-parole du pénitencier situé à Florence.

Le porte-parole Kim Nelson a déclaré qu'il a ensuite été remis aux services d'Immigration et des Douanes des États-Unis.

On ne sait toujours pas où ira Rizzuto par la suite.

Sa somptueuse demeure de Montréal est en vente pour 1,5 million $. Le prix de la maison, qui comprend quatre chambres à coucher et cinq salles de bain, a été réduit du quart.

Des rumeurs dans les médias veulent que Rizzuto se dirige vers Toronto.

Selon ce qu'a appris La Presse Canadienne d'une source proche du Service de police de la ville de Montréal, les autorités sont au courant de la rumeur de la venue de Rizzuto à Toronto et croient que cela reste un scénario possible.

Le gouvernement fédéral a refusé de donner des informations sur le retour au pays de Rizzuto. La demande d'information a plutôt été transmise à un responsable de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à Toronto, qui a refusé de commenter.

Le porte-parole de l'ASFC a déclaré qu'il n'était pas dans les habitudes de l'agence de confirmer ou nier l'entrée d'une personne au Canada.

Certaines rumeurs selon lesquelles Rizzuto devait être de retour vendredi à Montréal afin de participer à un événement familial — les funérailles de son beau-père de 92 ans — circulaient déjà. Cependant, l'enterrement a eu lieu avant que Rizzuto n'ait eu le temps d'arriver.

Rizzuto était considéré comme le chef de l'organisation criminelle la plus puissante au pays lorsqu'il a été arrêté en 2004. Son organisation était reconnue pour avoir des tentacules dans une multitude d'entreprises légales et illégales et pour entretenir des liens dans différents pays.

Le clan Rizzuto a toutefois été affaibli pendant les années où son présumé chef était derrière les barreaux aux États-Unis.

Pendant son incarcération au Colorado, deux membres de la famille de Vito Rizzuto ont été assassinés à Montréal.

D'abord, l'un de ses trois enfants, Nicolo, a été abattu à l'extérieur d'une résidence du quartier Notre-Dame-de-Grâce, en décembre 2009. Onze mois plus tard, son père, également prénommé Nicolo, a été tué à son domicile du nord de la ville.

Son beau-frère, Paolo Renda, a disparu, et l'un de ses présumés proches collaborateurs, Agostino Cuntrera, a lui aussi été assassiné.

Le clan Rizzuto, identifié à la mafia sicilienne, a été ébranlé par l'Opération Colisée menée en 2006 par la Gendarmerie royale du Canada. Des observateurs du monde interlope croient que depuis, des membres d'un clan calabrais ont pris la relève de la Cosa Nostra dans la direction des activités mafieuses de Montréal.

De plus, les relations d'affaires des Rizzuto sont sous étroite surveillance depuis le début de la commission Charbonneau, qui enquête sur la corruption dans l'industrie de la construction.

PLUS:pc