NOUVELLES

Un Libanais accusé d'avoir planifié un attentat à Chypre plaide non coupable

05/10/2012 09:16 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Un Libanais accusé d'avoir participé à la planification d'un attentat contre des touristes israéliens à Chypre a plaidé non coupable vendredi au premier jour de son procès, selon des sources judiciaires.

Hossam Taleb Yaacoub, arrêté dans une chambre d'hôtel à Limassol (sud) le 7 juillet après être arrivé de Londres, a comparu devant le tribunal pénal dans cette deuxième ville de l'île, au milieu d'importantes mesures de sécurité.

Son procès devait s'ouvrir le 12 septembre mais il a été repoussé après la décision du procureur de réduire les charges de 17 à huit, suscitant des demandes d'éclaircissements de la défense.

Initialement, la police avait indiqué que le jeune homme de 24 ans, détenteur également d'un passeport suédois, devait être jugé pour "terrorisme" mais cette accusation a depuis été changée en "conspiration pour commettre un crime et appartenance à une organisation criminelle" non identifiée.

Les accusations se réfèrent à deux visites qu'il a effectuées en novembre 2011 et juillet 2012 à Chypre où le police le soupçonne d'avoir cherché à espionner le mouvement des touristes israéliens sur l'île.

La cour a accepté que le suspect soit maintenu en détention jusqu'à la prochaine audience, prévue le 25 octobre.

La police chypriote a refusé de s'exprimer publiquement sur cette affaire en raison de son caractère "sensible" et indiqué que les enquêteurs n'avaient trouvé aucune preuve de l'existence de complices.

Selon des médias chypriotes, l'arrestation du Libanais est intervenue à la suite de renseignements d'agences étrangères, dont le Mossad israélien.

Chypre a renforcé la sécurité des intérêts israéliens à la suite de l'attentat suicide en Bulgarie, imputé par Israël -- tout comme l'affaire chypriote -- à l'Iran et à son allié le mouvement chiite libanais Hezbollah.

En 2011, près de 32.000 touristes ont visité l'île en provenance d'Israël, à moins d'une heure de vol.

cc/tp/feb

PLUS:afp