NOUVELLES

Syrie: raids aériens à Homs, combats dans la province de Raqa (ONG)

05/10/2012 03:38 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Les chars et l'aviation du régime syrien ont intensément bombardé vendredi un quartier de la ville de Homs (centre), alors que des combats opposaient soldats et rebelles dans d'autres régions du pays dont Raqa, à une cinquantaine de km de la frontière turque, selon une ONG.

En outre et comme tous les vendredis depuis le début de la révolte il y a près de 19 mois, des manifestations sont attendues à travers le pays après la prière hebdomadaire en début d'après-midi pour appeler une nouvelle fois à la chute du régime de Bachar al-Assad.

"Nous voulons des armes, et non pas des déclarations, pour assurer la protection de nos enfants", est le slogan des manifestations de ce vendredi. Celles-ci se poursuivent même si elles sont moins importantes que celles des premiers mois, en raison de l'escalade des violences.

Dans la ville de Homs, des renforts de l'armée encerclaient le quartier de Khaldiyé soumis au plus intense bombardement qu'il ait connu en cinq mois, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Pour la première fois, un avion de combat a participé aux frappes contre ce quartier.

Homs, troisième ville du pays où sont encore retranchés des rebelles dans plusieurs quartiers, est en proie à de violents combats et la cible de bombardements depuis plusieurs mois, les rebelles opposant une résistance farouche aux assauts de l'armée.

Dans la province de Raqa (nord), des combats se déroulaient dans la localité de Maadan, et les forces du régime menaient des perquisitions et des arrestations dans la ville même de Raqa, a précisé l'OSDH.

Cette province est située à une cinquantaine de km au sud des villes de Tall al-Abyad et Rasm al-Ghazal où les troupes turques ont bombardé des cibles jeudi en riposte aux tirs d'obus syriens sur le village turc d'Akçakale qui fait face au poste frontière de Tall al-Abyad.

Mais selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, la situation à la frontière était calme vendredi.

"Il n'y a rien à la frontière maintenant, les combats à Raqa ne sont pas très violents", a-t-il dit à l'AFP. Mais les "combats sont acharnés à Homs".

Ailleurs dans le pays, l'armée a poursuivi son pilonnage de bastions rebelles dans les provinces de Deir Ezzor (est), où un rebelle a été tué dans les combats, Deraa (sud), d'Idleb (nord-ouest), de Damas et d'Alep (nord), a ajouté la même source.

Dans la localité de Zabadani dans la province de Damas, deux civils ont été tués dans un bombardement qui a détruit plusieurs habitations. L'armée tente en outre de prendre le contrôle de Qoudsaya, dans la banlieue ouest de Damas, où 21 membres de la Garde républicaine ont été tués la veille, a ajouté l'ONG.

A Lattaquié (ouest), un civil a péri dans le pilonnage du village de Kefraya. A Deraa, un combattant a été tué à al-Lajat, et les soldats ont pris d'assaut la localité de Mseifara où ils ont incendié et détruit plusieurs maisons alors que les avions de combat survolaient d'autres villages, selon l'ONG.

Au total jeudi, au moins 170 personnes -74 civils, 48 soldats et 48 rebelles- ont péri dans les violences, selon l'OSDH.

bur-am/tp/cnp

PLUS:afp