NOUVELLES

Lille est "Fantastic"

05/10/2012 02:04 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

LILLE, France - LILLE (Sipa) — Une soucoupe volante qui surprend les visiteurs à la descente du train donne le ton: à partir de samedi et jusqu'au 13 janvier, Lille devient "Fantastic". La capitale des Flandres va vivre au rythme de 800 événements programmés dans les 71 communes de Lille et sa métropole: expositions, installations de rue, spectacles, films, conçus autour du surnaturel, du merveilleux et de l'étrange.

Après avoir exploré l'Inde avec le Festival Bombaysers, l'Europe avec l'édition XXL, Lille 3000, qui poursuit sur la lancée de Lille 2004, quand la ville avait été capitale européenne de la culture, revient avec une nouvelle thématique, le fantastique.

"On souhaitait évoluer et ne pas répéter le thème géographique. L'idée du fantastique est apparue rapidement. Chaque personne vit dans plusieurs mondes, plusieurs sphères parallèles et cette ville est baignée par cet esprit, déjà au Moyen-Age avec les peintres flamands", a confié vendredi à Sipa Didier Fusillier, artiste et homme-orchestre de Lille 2004.

Les rues du centre-ville attestent déjà de la transformation de la ville de Lille lors de ces trois mois "fantastic". A la sortie des TGV de la gare Lille Flandres, une soucoupe volante s'illumine et accueille sur fond sonore les voyageurs, perturbés un instant par cette sculpture étrange. "C'est merveilleux comment les gens encore endormis à la sortie du train, réagissent, certains ne remarquent même pas cet objet bizarre. C'est l'oeuvre la plus fantastique que j'aurais pu faire. Des voyageurs m'ont déjà demandé si elle pouvait voler", s'émeut le designer britannique Ross Lovegrove.

Le parc Lebas, habitué aux pique-niques improvisés par les après-midi de beaux temps, lui, est devenu un terrain de football surréaliste où les creux et les bosses imaginés par Priscilla Monge permettent difficilement d'y dribbler. Près des restaurateurs du Vieux Lille, une maison grandeur nature de style flamande, renversée comme tombée du ciel, étonne les visiteurs qui doivent se frayer un chemin dans ce parcours d'obstacles conçu par l'artiste Jean-François Fourtou, tandis que les dîners de Gulliver de Lilian Bourgeat donnent l'impression aux gourmets d'être des lilliputiens devant ces chaises et ces tables démesurées.

Les différents lieux culturels de Lille dont certains ont été crées lors des précédentes manifestations de Lille 3000 permettent d'explorer les multiples sens du mot fantastique: des maîtres de la peinture flamande au XVIe siècle aux textiles du futur, en passant par une facette inexplorée du travail de Chagall...

Vendredi, dès 14h, Pop Up, des nouveaux lieux éphémères situés porte de Roubaix, proposaient une série de concerts, des Dj's et des installations artistiques. En fin d'après-midi, les visiteurs pouvaient découvrir les projections vidéos de Cosmo Av sur toute la façade de la cathédrale de la Treille et voir la rue Faidherbe s'embraser pour l'illumination de la Dentelle Stellaire après avoir dansé sur les rythmes funk des célèbres soirées "Boogie Night" de la Maison folie de Wazemmes.

"Ces événements appartiennent au public et permettent d'entretenir le rayonnement culturel de la ville de Lille. Depuis 2004, Lille est mondialement reconnue à la fois par le public et par les artistes. Depuis 2004, le nombre d'artistes exposant ici est impressionnant tout comme le nombre de structures culturelles édifiées", détaille Olivier Célarié, responsable communication de "Fantastic".

Pour le coup d'envoi officiel du festival, la parade s'élancera samedi à 20h du quai du Wault vers le parc Matisse avec en tête de file Surrational, le géant échevelé de Nick Cave, du haut de ses huit mètres. "Un show tout droit sorti de la 4e dimension puisque les spectateurs seront eux aussi invités à suivre le dress code et à déambuler parmi les structures gonflables éclairées par des effets spéciaux", ajoute Didier Fusiller.

Du quai du Wault vers la rue Nationale, en passant par le square Foch, le cortège fera une halte sur la Grand-Place, pour un immense défilé de mode du créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac. Quatre-vingt personnes sélectionnées lors d'un casting sauvage défileront habillées de tuniques roses et jaunes fluos sur la musique électronique de Mr Nô. Puis, la parade se dirigera vers le parc Matisse, via la rue Faidherbe, pour un concert de l'Orchestre National de Lille, dirigé par Jean-Claude Casadesus, qui interprétera le Boléro de Ravel, avant un feu d'artifice. Jusqu'à 1h, place aux DJs, qui clôtureront les festivités sur la Grand-Place.

Le budget de l'opération "Fantastic" est de 12 millions d'euros, contre neuf millions pour l'édition Europe XXL qui s'étalait sur quatre mois. Lille 2004 avait coûté 74 millions d'euros mais la manifestation avait duré un an et inclut la création de plusieurs lieux culturels lillois.

xjou/se/sb

PLUS:pc