NOUVELLES

Le TSX recule avec les matières premières malgré les chiffres sur l'emploi

05/10/2012 04:49 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse vendredi, le recul des cours des matières premières ayant terni l'éclat des chiffres sur le marché de l'emploi en septembre aux États-Unis et au Canada.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 28,69 points pour terminer à 12 418,99 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a avancé de 4,13 points à 1344,98 points. Depuis le début de la semaine, l'indice phare du parquet torontois a pris 0,8 pour cent.

Les actions avaient pourtant pris un bon élan en matinée, particulièrement celles de Wall Street, avec la publication de données encourageantes sur le marché de l'emploi en septembre. Le taux de chômage américain a reculé sous la barre des huit pour cent pour la première fois depuis janvier 2009, notamment grâce à la création de 144 000 emplois.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,17 cent US à 102,16 cents US.

Au Canada, le taux de chômage a grimpé d'un dixième de point à 7,4 pour cent en septembre, même si l'économie a créé 52 100 emplois — soit cinq fois le nombre attendu.

Le rapport de Statistique Canada a été plutôt bien accueilli par plusieurs économistes, malgré les signes de faiblesse qui s'infiltrent dans l'économie canadienne. L'économiste en chef de la Banque de Montréal, Sherry Cooper, a néanmoins averti que les perspectives pour le pays restaient incertaines.

«L'économie canadienne pourrait n'être pas si près du plein emploi qu'elle ne le semble», a-t-elle écrit dans une note.

«Avec une devise surévaluée, les conditions de resserrement du crédit et la perspective de hausses de taux d'intérêt, l'économie pourrait être vulnérable à un nouveau ralentissement en-deça du niveau de deux pour cent enregistré jusqu'à présent cette année.»

Malgré la journée mitigée, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a réussi à atteindre un jalon: son plus haut cours de fermeture depuis décembre 2007. Le Dow a ainsi progressé de 34,79 points à 13 610,15 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a perdu 13,27 points à 3136,19 points et que l'indice élargi S&P 500 a retraité de 0,47 point à 1460,93 points.

«L'amplitude de l'amélioration a été assez importante», a observé Monika Skiba, gestionnaire de portefeuille principale chez Gestion d'actifs Manuvie.

«Nous commençons à voir certains éléments laissant croire que les trois rondes d'assouplissement quantitatif ont aidé un peu les États-Unis à se débrouiller, en quelque sorte.»

À Toronto, le secteur de l'énergie a retraité de 0,8 pour cent. Le cours du pétrole brut a perdu 1,83 $ US à 89,88 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Sur l'ensemble de la semaine, le prix de l'or noir a ainsi cédé 2,5 pour cent.

Le cours du lingot d'or a quant à lui rendu 15,70 $ US à 1780,80 $ US l'once à New York, terminant la journée à son plus faible niveau de la semaine. Le prix du cuivre a perdu 0,8 cent US à 3,78 $ US la livre.

Le secteur industriel du TSX s'est apprécié de 0,5 pour cent, l'action du Canadien Pacifique ayant notamment pris 1,49 $ à 86,98 $.

PLUS:pc