NOUVELLES

Le troisième rang à l'enjeu

05/10/2012 05:32 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

En plein coeur de l'éclipse médiatique engendrée par le choc Carabins - Rouge et Or, Vert & Or et Stingers se préparent aussi à un duel déterminant, samedi.

Un texte d'Antoine Deshaies

Les deux équipes croiseront le fer dans la cadre du 26e Shrine Bowl, dont les profits seront remis aux hôpitaux Shriners pour enfants.

Les deux formations montrent des fiches identiques de deux gains et trois revers et veulent s'emparer du troisième rang au classement.

« On n'a pas le choix de gagner, explique le quart du Vert & Or Jérémi Roch. On ne peut pas se permettre une fiche de deux victoires et quatre revers. »

Les deux équipes partagent aussi la même volonté de se relever après une contre-performance. La semaine dernière, Sherbrooke a perdu 48-10 contre Laval, Concordia 38-0 contre Montréal.

« Nous étions amèrement déçus, confie l'entraîneur-chef du Vert & Or, David Lessard. Nous sommes convaincus d'être supérieurs à ce que nous avons montré samedi contre le Rouge et Or. Nous allons rebondir. »

À Concordia, on veut oublier le blanchissage subi aux mains des Carabins. Le regard du joueur défensif par excellence au pays en 2011, Max Caron, est résolument tourné vers la fin de saison et particulièrement sur l'affrontement contre le Vert & Or.

« Le plus important c'est d'atteindre notre vitesse de croisière à l'aube des matchs éliminatoires. J'ai confiance en mon équipe. »

Reste que les deux formations devront apporter des ajustements. L'attaque du Vert & Or, en quête de coups d'éclat, voudra frapper tôt dans le match, ce qu'elle a très peu fait cette saison.

« C'est tellement important de mener tôt dans le match, convient David Lessard. Globalement, notre attaque devra être plus productive. »

Objectif sacs du quart

La défense sherbrookoise aussi voudra mieux paraître. Le front défensif des verts n'a que sept sacs du quart en cinq matchs, le pire cumul du genre au Québec.

Le plaqueur défensif Jean-Christophe Gagnon flaire la bonne affaire contre l'excellent Reid Quest, un quart plutôt casanier dans sa pochette protectrice.

« On doit être plus explosif à notre première foulée, explique Gagnon. On devra générer beaucoup de pression sans quoi Quest peut être très dangereux. »

Le quart des Stingers se classe au troisième rang de la conférence québécoise avec des gains aériens moyens de 244 verges par match. Il a toutefois été victime de cinq interceptions.

Record canadien dans la mire de Dion

William Dion pensait bien, samedi dernier, inscrire son nom en majuscule dans le livre des records du football universitaire canadien.

Il est présentement à égalité au premier rang avec l'ancien botteur des Dinos de Calgary Aaron Ifield avec 71 placements.

Il avait le 72e au bout du pied au quatrième quart du dernier match, mais Christopher Lavaud du Rouge et Or a plongé avec succès pour le bloquer.

Dion pourrait se reprendre samedi après-midi contre les Stingers. Jusqu'ici cette saison, le botteur originaire de Drummondville a réussi huit placements en 13 tentatives.

Le match sera présenté à 13h à l'antenne de Radio-Canada.

PLUS: