NOUVELLES

Le Conseil de sécurité condamne les "attentats terroristes" d'Alep

05/10/2012 12:21 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Le Conseil de sécurité a "condamné vendredi dans les termes les plus fermes les attentats terroristes" qui ont fait une cinquantaine de morts, en majorité des militaires, mercredi à Alep, dans le nord de la Syrie.

Le Conseil rappelle que ces attentats ont été revendiqués par "le groupe Jebhat al-Nusra affilié à Al-Qaïda" et adresse ses "sincères condoléances aux familles des victimes de ces actes de haine et au peuple de Syrie".

La déclaration des 15 pays membres réaffirme également en termes généraux leur "condamnation du terrorisme sous toutes ses formes" ainsi que leur "détermination à (le) combattre".

Le terrorisme constitue "une des menaces les plus graves à la paix et à la sécurité internationales", affirment-ils, ajoutant que "tout acte de terrorisme est criminel et ne peut être justifié", quelles que soient les motivations et les circonstances.

Le Conseil réaffirme aussi que "les mesures prises pour combattre le terrorisme doivent respecter les lois internationales, en particulier celles sur les droits de l'homme".

C'est la Russie, fidéle allié du régime syrien, qui avait suggéré cette prise de position de la part du Conseil, selon des diplomates, dans le cadre des tractations pour mettre au point une réaction du Conseil aux récents incidents frontaliers entre la Turquie et la Syrie. Cette concession à Moscou et à Damas avait facilité un compromis après des heures de négociations.

Au moins 48 personnes avaient été tuées, en majorité des militaires, et une centaine d'autres blessées mercredi dans un triple attentat à la voiture piégée à Alep, la grande ville du nord de la Syrie que se disputent depuis fin juillet rebelles et forces gouvernementales.

Le Conseil de sécurité a publié jeudi soir, après de longues tractations entre les pays occidentaux et la Russie, une déclaration dénonçant le bombardement par la Syrie d'un village turc frontalier et appellant les deux pays voisins à la retenue.

avz/mdm

PLUS:afp