NOUVELLES

La police israélienne disperse des manifestants sur l'esplanade des Mosquées

05/10/2012 07:43 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

La police israélienne a pénétré sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est à la suite d'incidents avec des Palestiniens après la prière musulmane du vendredi, ont indiqué des sources concordantes, sans faire état dans l'immédiat de blessé ni d'arrestation.

"Des Palestiniens ont jeté des pierres après la prière du vendredi. Des policiers ont pénétré sur le Mont du Temple (esplanade des Mosquées, NDLR) et lancé des grenades assourdissantes pour les disperser. Aucun blessé n'a été signalé jusqu'à présent", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld.

Selon des témoins, la police a utilisé des gaz lacrymogènes contre des manifestants à l'issue de la prière.

"Quelques centaines de fidèles ont jeté des pierres sur les policiers stationnés à la porte des Maghrébins, les obligeant à pénétrer sur l'esplanade et à les repousser vers l'intérieur", a précisé à l'AFP une autre porte-parole de la police israélienne, Louba Samri.

Une vive tension règne sur ce lieu saint depuis le début de la célébration de "Soucot", la fête juive des Tabernacles, qui a débuté dimanche soir et qui s'achèvera lundi. Des membres du groupuscule d'extrême droite juive des "Fidèles du Mont du Temple" tentent régulièrement de pénétrer sur l'esplanade pendant cette période.

L'esplanade est située dans le secteur oriental de Jérusalem, occupé et annexé par Israël depuis 1967, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Le site, que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire" (Haram al-Charif) et les juifs le "Mont du Temple", en référence à l'ancien temple de Jérusalem, est un lieu sacré pour l'islam et pour le judaïsme, source de tensions entre les deux communautés au coeur de la Ville sainte.

pho-mab-sy/sst/dms/cnp

PLUS:afp