NOUVELLES

La mort d'un homme d'affaires reliée à des motifs financiers

05/10/2012 04:37 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

SAINT-JEAN, N.-B. - Des documents rendus publics vendredi, grâce à l'intervention d'un juge, laissent à penser que le meurtre de l'homme d'affaires du Nouveau-Brunswick Richard Oland serait relié à des motifs financiers.

Selon les documents de l'enquête, la police de Saint-Jean a identifié un suspect, mais son identité ne peut être dévoilée en raison d'une ordonnance de non-publication.

L'homme a été assassiné le 6 juillet 2011, selon les informations des autorités policières dévoilées en août dernier.

Des informations divulguées le 16 août à la suite des demandes de la CBC et du quotidien New Brunswick Telegraph-Journal devant un tribunal de Saint-Jean avaient permis d'apprendre que les autorités croyaient qu'il s'agissait bien d'un meurtre.

Âgé de 69 ans, Richard Oland avait été retrouvé sans vie le 7 juillet 2011 dans son bureau du centre-ville de Saint-Jean.

Les documents présentés vendredi ont permis d'apprendre que le propriétaire de l'édifice où Richard Oland travaillait avait entendu six ou sept coups de feu en provenance de l'étage inférieur.

La victime était membre de la famille propriétaire de la brasserie Moosehead, mais il avait quitté l'entreprise dans les années 1980.

PLUS:pc