NOUVELLES

La blogueuse dissidente cubaine Yoani Sanchez arrêtée à Bayamo

05/10/2012 04:42 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

BAYAMO, Cuba - La blogueuse dissidente cubaine Yoani Sanchez a été arrêtée dans la ville de Bayamo, où se déroule le procès d'un militant espagnol accusé d'avoir causé un accident de voiture qui a tué un célèbre dissident cubain, ont déclaré des opposants cubains vendredi.

Le militant espagnol, Angel Carromero, est arrivé vendredi dans un tribunal de Bayamo, à environ 800 kilomètres de La Havane, près de l'endroit où s'est produit l'accident du 22 juillet qui a tué le célèbre opposant Oswaldo Paya et un autre dissident, Harold Cepero. M. Carromero conduisait la voiture dans laquelle prenaient place les deux dissidents cubains.

Angel Carromero fait face à une accusation qui équivaut à l'homicide involontaire, passible d'une peine maximale de 10 ans de prison en vertu de la loi cubaine.

Selon les autorités cubaines, il est responsable de l'accident parce qu'il a accéléré avec la voiture. L'Espagnol affirme quant à lui avoir perdu le contrôle du véhicule dans une section non pavée de la route, ce qui provoqué une collision avec un arbre.

Ses avocats ont fait valoir vendredi qu'il était impossible de déterminer la vitesse exacte à laquelle roulait le véhicule. Ils ont demandé qu'il soit libéré et placé en résidence surveillée.

«Nous verrons comment se dérouleront les choses. Nous sommes optimistes», a déclaré le consul d'Espagne, Tomas Rodriguez, qui assiste au procès.

Des blogueurs de Bayamo ont rapporté que Yoani Sanchez, dont les récits candides de la vie à Cuba ont obtenu une renommée internationale, avait été arrêtée par les autorités peu avant son arrivée dans la ville.

Les appels logés sur le téléphone portable de la blogueuse sont restés sans réponse vendredi.

Un militant des droits de la personne de La Havane, Elizardo Sanchez, avait annoncé jeudi soir l'arrestation de Yoani Sanchez, de son mari Reinaldo Escobar et d'un homme qui circulait dans le même véhicule qu'eux. Il a déclaré que plusieurs autres dissidents de la région de Bayamo avaient également été arrêtés.

Le journal espagnol «El Pais», dans lequel Yoani Sanchez écrit une chronique, a indiqué qu'elle s'était rendue à Bayamo pour couvrir le procès d'Angel Carromero.

Son arrestation a été dénoncée par Amnistie internationale, par plusieurs organisations de défense de la liberté de presse et par le gouvernement des États-Unis.

«Nous sommes profondément préoccupés par l'usage répété de la détention arbitraire par le gouvernement cubain pour faire taire les critiques, perturber des rassemblements pacifiques et empêcher le journalisme indépendant», a déclaré le porte-parole du département d'État américain, William Ostick.

Fidèle à son habitude, le gouvernement cubain n'a pas voulu confirmer l'arrestation de la blogueuse dissidente.

PLUS:pc