NOUVELLES

Hollande: "tous les moyens" utilisés pour permettre la libération des otages

05/10/2012 12:27 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

LA VALETTE-DU-VAR, France - LA VALETTE (Sipa) — Le gouvernement français utilise "tous les moyens" pour entrer en contact avec "tout ceux qui peuvent permettre la libération de nos otages", a déclaré vendredi François Hollande, lors d'une conférence de presse à La Valette (Malte).

Le chef de l'Etat a précisé qu'il recevrait "très prochainement" la famille de l'otage français Denis Allex, qui déclare dans une nouvelle vidéo que sa vie dépend du président français, trois ans après son enlèvement en Somalie. "C'était prévu d'ailleurs, avant la publication de cette vidéo, et je pense à tous nos otages. Nous en avons six au Mali".

"Monsieur le président, je suis toujours en vie, mais jusqu'à quand? Cela dépendra de vous", déclare Denis Allex dans cet enregistrement attribué aux Mouvement des Shabaab al-Mujahideen (Mouvement des jeunes moudjahidine) par le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).

"J'ai pris connaissance de cette vidéo qui serait datée du mois de juillet. Nous sommes en train de l'authentifier", a expliqué François Hollande. "J'ai entendu le message." "Nous utilisons tous les moyens qui nous permettent de rentrer en contact avec tous ceux qui peuvent permettre la libération de nos otages", a-t-il affirmé.

Denis Allex avait été enlevé le 14 juillet 2009 alors qu'il se trouvait en mission à Mogadiscio pour former les forces de sécurité du gouvernement somalien. Un collègue fait prisonnier avec lui avait échappé aux ravisseurs un mois plus tard.

AP-sc/co/st

PLUS:pc