NOUVELLES

FC Barcelone - Xavi: "Une victoire (contre le Real) ne mettrait pas fin à la Liga"

05/10/2012 08:09 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Le milieu de terrain du FC Barcelone Xavi Hernandez a estimé vendredi qu'une victoire des Blaugrana, dimanche au Camp-Nou contre le Real Madrid pour la 7e journée du championnat d'Espagne, serait "importante", mais ne mettrait pas pour autant "fin à la Liga".

"Gagner serait un pas important, mais ne mettrait pas fin à la Liga. Quoi qu'il arrive dimanche, il restera encore beaucoup de chemin à parcourir", a expliqué Xavi en conférence de presse, deux jours avant un clasico qui, si les Barcelonais l'emportaient, leur donnerait 11 points d'avance au classement sur les Madrilènes.

"En dépit du forfait de Puyol (victime d'une luxation du coude et forfait pour 2 mois, ndlr), nous sommes dans un bon moment", a poursuivi Xavi, qui s'est également exprimé sur l'autre titulaire habituel en défense centrale du Barça, Piqué, handicapé lui par une blessure au pied gauche.

"Il fait tout pour essayer de revenir à temps. Voilà dix jours qu'il est sans entraînement et c'est difficile (...) Je crois qu'à l'heure actuelle, il fixe ses chances de jouer à 50 pour cent", a confié l'international espagnol.

Enfin, le champion du monde et double champion d'Europe avec la sélection espagnole s'est exprimé brièvement sur l'autorisation donnée par le Barça à un tifo d'avant-match qui consistera à déployer une gigantesque "senyera", drapeau de la Catalogne avant le clasico.

"Le Barça représente la Catalogne, donc je trouve ça logique, normal et très bien. Mais il s'agit seulement d'un match de foot et pas de politique", a insisté Xavi Hernandez.

Le clasico de dimanche entre Barça et Real intervient en effet dans un climat politique tendu entre la Catalogne et le gouvernement espagnol.

Le 11 septembre, une manifestation pro-indépendance a rassemblé des centaines de milliers de personnes à Barcelone lors de la fête catalane de la Diada.

Le président de la région Artur Mas a ensuite convoqué des élections anticipées qui se dérouleront le 25 novembre et promis un référendum sur l'auto-détermination de la Catalogne.

cle/sg/jgu

PLUS:afp