NOUVELLES

Etats-Unis: L'entraîneur sud-coréen blanchi des accusations d'harcèlement

05/10/2012 06:02 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Les responsables de l'équipe américaine de patinage de vitesse ont estimé vendredi ne pas détenir de preuves de harcèlement moral ou de mauvais traitements commis par l'entraîneur sud-coréen Chun Jae-su à l'encontre des athlètes américains.

"L'enquête a montré que les plaintes et les éléments présentés ne constituaient pas des cas de mauvais traitements physiques ou moraux", a indiqué un communiqué de la formation US, à la suite d'une enquête menée en étroite collaboration avec la Fédération et le Comité olympique américain.

Treize membres de l'équipe de patinage de vitesse avaient demandé la démission de Chun de son poste d'entraîneur national. Selon eux, il aurait, entre autres griefs, lancé des bouteilles ou des chaises, poussé l'un d'entre eux contre un mur ou pointé du doigt l'embonpoint de certaines athlètes féminines.

L'entraîneur sud-coréen avait nié ces accusations et avait même bénéficié du soutien de neuf autres membres de l'équipe qui avaient signé une pétition en sa faveur. Mi-septembre, Chun avait été suspendu de ses fonctions dans l'attente des conclusions de l'enquête.

js/bm/sk

PLUS:afp