NOUVELLES

Des milliers de manifestants à Amman à l'appel de l'opposition islamiste

05/10/2012 07:20 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

Des milliers de personnes manifestaient vendredi à Amman à l'appel des Frères musulmans, la principale formation de l'opposition, pour réclamer des réformes de fond dans le royaume, selon des correspondants de l'AFP.

Au moins 2.000 policiers ont été déployés dans le centre de la capitale en prévision de cette manifestation qui a commencé après la grande prière hebdomadaire musulmane de la mi-journée, et à laquelle les Frères musulmans avaient dit attendre quelque 50.000 participants.

Les manifestants se sont rassemblés devant la mosquée Al-Husseini avec une grande banderole détaillant leurs exigences: "une loi électorale démocratique, des changements dans la Constitution, des gouvernements élus, un pouvoir judiciaire indépendant, une Cour constitutionnelle, une lutte efficace contre la corruption et une non ingérence de la Sécurité dans la vie politique".

"Cela fait 20 mois que nous manifestons et vous n'avez toujours pas compris" ou "Arrêtez de nous voler", pouvait-on lire sur d'autres banderoles portées par les protestataires.

Le royaume est touché depuis janvier 2011 par des manifestations, petites mais régulières, dans la foulée du Printemps arabe, appelant à des réformes politiques et économiques sans pour autant appeler au départ du roi Abdallah II.

En réponse, Abdallah II a annoncé la dissolution du Parlement et convoqué des élections anticipées dont il souhaite la tenue avant la fin de l'année. Mais les Frères musulmans avaient annoncé qu'ils boycotteraient un scrutin anticipé, comme ils l'avaient fait en 2010, avant des réformes de fond.

"Nous voulons une révision de la Constitution avant que le peuple ne se révolte" et "Nous voulons une réforme du régime", ont scandé les manifestants.

Avant le début de la manifestation, la police jordanienne a annoncé avoir saisi des armes à feu et arrêté huit personnes lors d'une fouille dans trois bus qui se dirigeaient vers le centre d'Amman.

"Les trois véhicules se dirigeaient vers le centre d'Amman. La police a confisqué des pistolets, matraques, et interpellé huit hommes connus de la justice", a déclaré un porte-parole de la police sans plus de détail.

Une manifestation rivale, en soutien au roi Abdallah II, initialement prévue au même endroit et à la même heure, a été reportée sine die jeudi, "pour empêcher d'éventuels troubles", avaient indiqué ses organisateurs.

msh-akh-kt/tp/cnp

PLUS:afp