NOUVELLES

Le taux de chômage grimpe à 7,4 pour cent en septembre au Canada

05/10/2012 08:46 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST
PA
File photo dated 15/07/09 of a Job Centre Plus in Glasgow as almost three-quarters (73\%) of young people in Scotland claim that life is harder than ever for the young unemployed, according to a new report.

OTTAWA - L'économie canadienne a connu l'un de ses meilleurs mois de l'année pour la création d'emplois en septembre, avec l'ajout de 52 100 nouveaux emplois, soit cinq fois plus que les prévisions initiales des économistes.

Ce sont cependant les données sur l'emploi au sud de la frontière qui ont le plus encouragé les marchés et les économistes. Les données recueillies laissent entendre que la reprise de l'économie américaine se produit enfin.

Le département américain du Travail a déclaré, vendredi matin, que 114 000 nouveaux emplois ont été créés en septembre, mais a aussi revu à la hausse ses données pour les mois de juillet et août. Le département a ajouté 86 000 emplois aux données déjà publiées pour ces deux mois. Pour les trois derniers mois, la moyenne de la création d'emplois aux États-Unis s'est élevée à 146 000 nouveaux postes alors que le taux de chômage s'est établi à 7,8 pour cent, le taux le plus bas en quatre ans.

Le dollar canadien a bondi de plus d'un demi-cent US avec la publication de ces résultats, mais il a par la suite tempéré ses ardeurs et terminé la séance en hausse de 0,17 cent US, à 102,16 cents US. Les marchés boursiers de Toronto et de New York ont aussi bien commencé la journée, mais le parquet torontois a perdu des plumes plus tard et clôturé en baisse de 0,23 pour cent.

La situation aux États-Unis constitue la meilleure nouvelle de la journée de vendredi, même pour le Canada, a indiqué l'économiste en chef adjoint à la Banque de Montréal, Doug Porter.

Un autre signal prometteur a été dévoilé: une enquête de l'Institut canadien des comptables agréés effectuée au cours du troisième trimestre a révélé que 46 pour cent des cadres supérieurs prévoient une augmentation du nombre d'employés dans leurs entreprises au cours de la prochaine année. Au deuxième trimestre, ils étaient 41 pour cent à prédire une augmentation.

Dan un communiqué, le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, s'est dit «encouragé» par les derniers résultats positifs au Canada.

M. Flaherty affirme que les récentes créations d'emplois font grimper à 820 000 le nombre de nouveaux emplois depuis juillet 2009.

Selon le ministre, il s'agit du meilleur dossier de création d'emplois parmi tous les pays membres du G7.

Ce gain pour septembre, qui est le troisième plus important de l'année, a surpris les analystes, qui s'attendaient à une augmentation d'environ 10 000 emplois.

Le taux de chômage a toutefois augmenté de 0,1 point de pourcentage en septembre au Canada pour s'établir à 7,4 pour cent. Statistique Canada explique cette hausse par l'augmentation du nombre de personnes à la recherche d'un emploi.

L'emploi a progressé pour un deuxième mois consécutif au pays. La hausse a été enregistrée principalement dans le travail à temps plein.

L'emploi a particulièrement augmenté chez les hommes de 25 à 54 ans. À la suite de cette hausse, le niveau d'emploi chez les hommes du principal groupe d'âge actif a retrouvé le sommet atteint en octobre 2008.

Au Québec, l'emploi a légèrement progressé en septembre, mais le nombre de personnes à la recherche de travail était supérieur. Le taux de chômage dans la province a augmenté de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 8,0 pour cent.

La ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, explique ces chiffres par le retour de 16 600 personnes sur le marché du travail. Elle a déclaré que les économistes d'Emploi-Québec lui avaient affirmé que ces données étaient un indice de stabilité, et constituaient des signaux qui pourraient s'avérer positifs pour l'avenir.

«La confiance à l'égard du marché du travail, c'est quelque chose de clé. Or en septembre, ce que j'entends, c'est que le confiance dans le marché du travail est en hausse», a dit la ministre.

Avec 4 millions de personnes en emploi en septembre, Mme Maltais a aussi souligné que le Québec n'avait jamais compté autant de travailleurs.

Par tranche d'âge, l'emploi chez les Québécois de 55 ans et plus a régressé de 8800 emplois, et de 7200 chez les travailleurs de 15 à 24 ans.

Seuls les travailleurs de 25 à 54 ans ont bénéficié d'une hausse de l'emploi, de 14 300.

Les emplois ont principalement été créés au Québec dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale. Les secteurs des services, du transport, de la restauration, de l'hébergement et de l'entreposage ont tous connu des pertes.

En Ontario, le taux de chômage s'est établi à 7,9 pour cent, en baisse de 0,1 point de pourcentage.

Au Nouveau-Brunswick, il a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 11,0 pour cent.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'économie canadienne en terrain miné