NOUVELLES

Bettman et Daly se sont rencontrés secrètement pour poursuivre les pourparlers

05/10/2012 05:20 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

TORONTO - Les négociations pour le renouvellement du contrat de travail dans la LNH ont repris tranquillement vendredi.

Une rencontre impromptue entre les principaux acteurs a eu lieu aux quartiers généraux du syndicat à Toronto, impliquant le commissaire Gary Bettman, son adjoint Bill Daly, le directeur exécutif de l'AJLNH Donald Fehr ainsi que son conseiller spécial Steve Fehr.

Daly a confirmé la rencontre, mais a refusé de donner des détails. Les parties devraient de nouveau échanger — par téléphone vraisemblablement — au cours du week-end, et elles devraient établir la date d'une autre ronde de négociations la semaine prochaine.

Le lock-out dans la LNH entamera sa quatrième semaine et a déjà forcé la ligue à annuler 82 matchs de saison régulière, répartis entre les 11 et 24 octobre.

En annonçant cette décision jeudi, la LNH a demandé la faveur des amateurs frustrés par le quatrième arrêt de travail en 20 ans.

«Le sport mérite mieux, les amateurs méritent mieux et les gens qui tirent leurs revenus d'activités découlant de la LNH méritent mieux», a dit Daly. «Nous sommes toujours dévoués à faire tout en notre pouvoir afin de conclure une entente qui sera équitable pour les joueurs, pour les équipes et bonne pour nos amateurs.»

Les parties ont été incapables d'en venir à une entente quant à la façon de partager les revenus de 3,3 milliards $US générés par la ligue la saison dernière. La LNH souhaite des réductions de salaire immédiates, tandis que les joueurs veulent garder le statu quo.

Selon Daly, le lock-out a déjà coûté près de 100 millions $ à la ligue en pertes de revenus.

La LNH a fait pression sur le syndicat pour qu'il dépose une autre offre afin de délier l'impasse dans les négociations. Fehr demeure ouvert à cette possibilité, et a précisé que l'AJLNH révise «constamment» ses options, a-t-il dit plus tôt cette semaine à La Presse Canadienne.

«(La proposition) doit être équitable pour les joueurs et doit être fidèle à l'histoire et à l'état de l'industrie dans l'économie actuelle», a-t-il expliqué. «Jusqu'ici, ç'a été difficile de faire cela sans que la réponse ne soit 'vous n'avez pas plié suffisamment, ni assez rapidement'.»

PLUS:pc