NOUVELLES

Al-Qaïda en Irak revendique la vague d'attentats sanglants du 30 septembre

05/10/2012 08:19 EDT | Actualisé 05/12/2012 05:12 EST

L'Etat islamique en Irak (ISI), qui chapeaute des organisations liées à Al-Qaïda, a revendiqué la série d'attaques qui a fait 33 morts le 30 septembre, ainsi que l'assaut d'une prison qui a permis à plusieurs dizaines de ses membres de s'évader.

"Les cibles visées étaient des centres gouvernementaux, de la sécurité et de l'armée, des nids de renégats, les chefs des Safavides et leurs alliés, les traîtres sunnites", indique l'ISI dans un communiqué publié vendredi sur le site internet jihadiste Honein.

Les Safavides, terme utilisé par les extrémistes sunnites pour désigner les chiites, est une dynastie qui régna sur l'Iran de 1501 à 1736. Elle a converti ce pays au chiisme. Au XVIe siècle, elle a occupé pendant une trentaine d'années une partie de l'actuel Irak, avant d'en être chassée par les Ottomans sunnites.

La vague d'attentats qui a secoué l'Irak dimanche a fait au moins 33 morts et 106 blessés, au dernier jour de septembre, mois le plus meurtrier dans le pays depuis plus de deux ans, avec 365 morts.

"Ces opérations ont été menées alors que le gouvernement renégat avait déployé des moyens de sécurité extraordinaires en prévision d'une riposte à l'opération qui a permis de briser les chaînes des lions de la prison de Tikrit", poursuit l'ISI.

L'organisation fait référence à l'assaut mené quelques jours avant la vague d'attentats contre une prison de Tikrit située à 160 km au nord de Bagdad. Plusieurs dizaines de détenus, dont une majorité de membres de l'ISI, étaient parvenus à s'évader.

S'il a beaucoup perdu en influence depuis les années d'intenses violences interconfessionnelles de 2006-2007, l'ISI continue de mener régulièrement de spectaculaires attentats faisant de nombreuses victimes.

mah/gde/tp

PLUS:afp