NOUVELLES

Wall Street ouvre en hausse après des chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis

04/10/2012 10:04 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Wall Street a débuté la séance en hausse jeudi, le marché réagissant positivement à des chiffres sur l'emploi américain et à la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de laisser son taux directeur inchangé: le Dow Jones avançait de 0,27% et le Nasdaq de 0,01%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 36,45 points à 13.531,06 points et le Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 0,35 points à 3.135,58 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 prenait 0,33% (+4,73 points) à 1.455,72 points.

La Bourse de New York avait déjà terminé dans le vert mercredi, encouragée par de bons indicateurs américains dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis vendredi: le Dow Jones avait avancé de 0,09% à 13.494,61 points et le Nasdaq de 0,49% à 3.135,23 points.

Les investisseurs ont bien accueilli l'annonce d'un rebond des nouvelles inscriptions au chômage durant la dernière semaine de septembre car les chiffres "restent cohérents avec une hausse plus importante que prévu des créations d'emploi" dans le rapport que doit publier vendredi le département du Travail, a souligné Christopher Low, de FTN Financial.

Ce document, qui doit faire le point sur l'évolution de l'emploi et du chômage en septembre, est considéré comme un indicateur important sur la vigueur de la reprise économique américaine.

En attendant, l'administration a indiqué jeudi avoir recensé le dépôt de 367.000 demandes d'allocations de chômage dans le pays du 23 au 29 septembre, soit 1,1% de plus que la semaine précédente.

Les marchés progressaient également "suite aux décisions de politique monétaire prises par la Banque d'Angleterre (BoE) et la BCE", ont noté les analystes de Charles Schwab.

La BoE a en effet annoncé jeudi le maintien de son taux directeur à 0,50%, et a laissé inchangé le montant total de son programme de rachats d'actifs.

De même le conseil des gouverneurs de la BCE a laissé son principal taux directeur au même niveau, à 0,75%, soit son plus bas niveau historique fixé depuis juillet.

Les investisseurs vont désormais attendre la diffusion des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) à 18H00 GMT.

Toutefois, "cette publication ne devrait pas faire énormément bouger les marchés étant donné les récentes remarques du président de la Fed Ben Bernanke, qui a défendu" les importantes mesures de soutien à l'économie prises par l'institution à la mi-septembre, a noté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,637% contre 1,623% mercredi et celui à 30 ans à 2,845% contre 2,825% la veille.

jum/sl/lor

PLUS:afp