NOUVELLES

USA: le secrétaire à la Défense en tournée en Amérique latine et à l'Otan

04/10/2012 05:07 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta entame vendredi une tournée au Pérou et en Uruguay afin de renforcer le partenariat en matière de défense avec les pays d'Amérique latine, avant de se rendre à une rencontre ministérielle au siège de l'Otan à Bruxelles.

Au Pérou, "l'un des partenaires démocratiques des Etats-Unis en Amérique du sud les plus importants", le ministre américain rencontrera le président Ollanta Humala et son homologue Pedro Cateriano, a annoncé à la presse le porte-parole du Pentagone George Little.

Le Pentagone cherche à renforcer sa coopération avec Lima dans la lutte antidrogues, l'antiterrorisme et les opérations humanitaires, selon lui.

Entre 2006 et 2011, les Etats-Unis ont accordé 659 millions de dollars d'aide au Pérou dans sa lutte contre la drogue. Le pays est passé en 2011, pour la première fois depuis 1995, en tête des pays producteurs de cocaïne, devant la Colombie.

Selon un haut-responsable américain de la Défense s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, M. Panetta devrait égaler proposer l'intégration de conseillers techniques américains au sein du ministère péruvien de la Défense, comme cela est déjà le cas en Afghanistan.

Le ministre américain se rendra ensuite dimanche et lundi à Punta del Este (Uruguay) à l'occasion de la dixième conférence des ministres de la Défense des Amériques. Les pays de l'hémisphère cherchent notamment à mieux coordonner leur action dans le domaine de l'aide humanitaire en cas de catastrophe naturelle.

"L'une des leçons du séisme en Haïti n'est pas le manque d'assistance, il y en a eu beaucoup, mais la faible coordination et les doublons" entre les aides apportées par les divers pays, a expliqué le responsable américain.

Leon Panetta se rendra enfin mardi et mercredi à Bruxelles pour la première réunion des ministres de l'Otan depuis le sommet de Chicago en mai.

Cette réunion intervient alors que les attaques de soldats de la coalition internationale par des soldats et policiers afghans se multiplient, et une semaine après un nouvel incident de frontière entre la Syrie et la Turquie, un des 28 pays-membres de l'Alliance atlantique.

mra/are

PLUS:afp