NOUVELLES

Un Arabe israélien poursuivi pour espionnage au profit du Hezbollah

04/10/2012 08:42 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Un tribunal israélien a mis en accusation jeudi un Arabe israélien pour espionnage au profit du Hezbollah chiite libanais, soupçonné d'avoir livré des informations sur les déplacements du président Shimon Pérès, a annoncé le service de sécurité intérieure.

Milad Mohammad Khatib, du village de Majdal Kroum, dans le nord d'Israël, est poursuivi pour espionnage, contact avec un agent ennemi, assistance à l'ennemi en temps de guerre et complot pour aider l'ennemi, a précisé le Shin Beth dans un communiqué.

Le prévenu, arrêté en septembre, a avoué pendant les interrogatoires avoir été recruté en 2009 par un Libanais habitant au Danemark, Burhan Khatib, qui lui a donné instruction de collecter des informations sur l'emplacement et le fonctionnement des bases militaires israéliennes, des dépôts et fabriques d'armes, affirme le Shin Beth.

"En outre, il lui a été demandé de fournir des renseignements sur des responsables politiques et d'autres personnalités publiques, avec une attention particulière à leur dispositif de sécurité et des détails sur leurs véhicules", souligne-t-il.

"A une occasion, Milad Khatib a collecté des informations sur le dispositif de sécurité sur le président Shimon Pérès lors d'une visite à Majdal Kroum en août et comptait les transmettre à son officier traitant", selon la même source.

La communauté des Arabes israéliens, descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création de l'Etat hébreu en 1948, compte aujourd'hui plus de 1,3 million de personnes, soit 20% de la population totale d'Israël.

Elle s'estime victime de discriminations, notamment en matière d'emploi et de logement dans des localités juives.

Pendant l'été 2006, Israël a mené une guerre au Liban contre le Hezbollah, conflit qui a fait plus de 1.200 morts côté libanais et plus de 160 côté israélien.

scw-sst/agr/sw

PLUS:afp