NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du conflit jeudi

04/10/2012 10:45 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Voici les faits marquants jeudi du conflit en Syrie, qui a accusé Ankara de "comportement hostile" après l'interception d'un avion par la Turquie selon laquelle l'appareil transportait des munitions pour Damas, alors que les rebelles gagnent du terrain dans le Nord.

--JEUDI 11 OCTOBRE--

- Dans le Nord, les rebelles prennent le contrôle d'une portion de près de 5 kilomètres de l'autoroute reliant Damas à Alep, à hauteur de Maaret al-Noomane (journaliste AFP), une ville conquise mardi par les rebelles et quasiment désertée par sa population civile et bombardée en permanence.

Des combats se déroulent dans la périphérie est, où les forces du régime conservent deux bases importantes, d'où elles bombardent la ville de roquettes et d'obus de mortier. L'aviation pilonne trois positions dans ce même secteur (Observatoire syrien des droits de l'Homme, OSDH).

Selon un responsable du Centre médias des rebelles, près de 300 personnes ont été tuées en trois jours dans cette ville, dont 190 soldats loyalistes. D'après des sources concordantes, parmi ces victimes, figurent au moins 65 prisonniers exécutés quelques minutes avant la fuite des militaires gouvernementaux de deux des positions attaquées par les rebelles.

- Dans le centre du pays, les quartiers rebelles de Homs et la localité insurgée de Qousseir sont la cible d'attaques, trois jours après que l'armée eut annoncé qu'elle nettoyait les dernières poches de résistance (OSDH).

- La Syrie accuse la Turquie, qui soutient les insurgés syriens, de "comportement hostile" après l'interception la veille par Ankara d'un avion de ligne syrien, effectuant la liaison Moscou-Damas, au motif qu'il transportait une cargaison suspecte. Elle réclame la "restitution intégrale" des marchandises confisquées dans l'avion.

- La Turquie affirme que l'avion transportait des "munitions" pour Damas.

- La Russie, alliée de Damas, "exige des autorités turques des explications sur la justification de tels actes à l'égard de citoyens russes", accusant Ankara d'avoir "mis en danger les passagers". Ankara rejette les accusations de Damas et de Moscou sur une mise en danger des passagers.

- A la frontière syro-libanaise, au moins huit morts dans une attaque menée côté syrien contre un bus venant du Liban et transportant des ouvriers syriens (TV syrienne).

- Le médiateur international Lakhdar Brahimi entame en Arabie saoudite, un pays très critique du régime syrien, une nouvelle tournée régionale. La veille, Damas a rejeté un cessez-le-feu unilatéral réclamé par le chef de l'ONU.

acm/vl

PLUS:afp