NOUVELLES

Québec: la police sur la piste du sirop d'érable dérobé lors d'un vol record

04/10/2012 06:41 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

La police québécoise a saisi dans l'est du Canada, une importante quantité de sirop d'érable qui pourrait provenir du vol du siècle --pour un montant estimé à 20 millions de dollars-- commis au Québec fin août, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Le sirop a été saisi dans un entrepôt d'une importante société d'exportation, la S.K. Export, à Kedgwick, au Nouveau-Brunswick. L'avocat de cette dernière, Me Yvon Arseneau, a déclaré à l'AFP que le sirop avait été emporté par la police à bord de 11 camions et qu'il en estimait la valeur à environ 1 million de dollars.

Autrement dit, il s'agirait d'une partie seulement du produit du vol commis le 24 août à Saint-Louis-de-Blandford au Québec (est), estimé au total à quelque 20 millions de dollars.

La Sûreté du Québec s'est bornée à indiquer que cette saisie avait été effectuée "en lien avec le vol" de Saint-Louis-de-Blanford, refusant de confirmer clairement qu'il s'agissait bien du même sirop.

Selon Me Arseneau, l'équipe policière ayant opéré au Nouveau-Brunswick comprenait des chimistes, ce qui donne à penser qu'ils ont pu "examiner l'ADN du sirop".

De son côté, une responsable de S.K. Export, Mme Julienne Bossé Desrosiers a déclaré à l'AFP qu'elle avait acheté le sirop chez un fournisseur québécois avec lequel elle travaillait depuis plusieurs années.

"Nous n'avons jamais acheté du sirop volé", a-t-elle lancé avec amertume, avant d'affirmer que son entreprise était "victime du cartel" québécois, à savoir la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

C'est dans un dépôt mal gardé de la Fédération que des inconnus avaient subtilisé plusieurs tonnes de sirop d'érable, apparemment transféré de barils, dans lesquels il était stocké, vers une citerne.

Produit à partir de la sève brute d'érable, le liquide doré et très sucré, populaire surtout en Amérique du Nord, est fabriqué surtout au Québec, appelé parfois "l'Arabie saoudite du sirop d'érable". Mais il existe aussi de gros producteurs dans les provinces voisines, dont le Nouveau-Brunswick.

via/are/mdm

PLUS:afp