NOUVELLES

Obama vole dans les plumes de Romney, bourreau de l'oiseau de 1, Rue Sésame

04/10/2012 02:13 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Le président Barack Obama a ironisé jeudi sur la volonté de son adversaire Mitt Romney de lutter contre le déficit en coupant les vivres à la télévision publique américaine, et donc au héros à plumes de l'émission enfantine "1, Rue Sésame".

"J'arrêterai de subventionner PBS", le réseau de chaînes de télévision publiques américaines. "J'aime PBS. J'adore (le poussin géant) Big Bird, comme vous aussi. Mais je ne vais pas continuer à dépenser de l'argent pour ensuite en emprunter à la Chine pour encore payer", a déclaré mercredi soir Mitt Romney, prétendant républicain à la Maison Blanche, lors de son premier débat télévisé face à M. Obama.

Si cette profession de foi a provoqué un certain émoi chez les Américains, pour qui "1, Rue Sésame" fait partie du paysage audiovisuel depuis la fin des années 1960, M. Obama n'a pas laissé échapper l'occasion de se moquer d'un adversaire qui l'avait par ailleurs surclassé la veille, de l'avis général.

"Lorsque (M. Romney) s'est vu demander ce qu'il ferait pour tailler dans le déficit et réduire les dépenses, il a répondu qu'il éliminerait le financement de la télévision publique", s'est écrié M. Obama face à 12.300 personnes venues l'écouter jeudi matin dans la même ville de Denver (Colorado, ouest) où s'était déroulé le débat la veille.

"Heureusement que quelqu'un a décidé d'être ferme avec Big Bird. Il était grand temps. Nous ne savions pas que c'était Big Bird qui aggravait le déficit de l'Etat fédéral. Mais c'est ce que nous avons entendu hier soir. Pas mal, non?", a plaisanté M. Obama à un public hilare.

Le réseau PBS s'est dit, jeudi dans un communiqué, "très déçu" par les propos de M. Romney qui, selon lui, "ne comprend pas la valeur que les Américains portent à leurs radios et chaînes publiques, et le remarquable retour sur investissement que le système apporte à notre nation".

Selon PBS, l'investissement de l'administration "fédérale" dans les radios et télévisions publiques équivaut à "un centième de pourcent du budget fédéral". D'autres sources avancent que le gouvernement a versé 445,5 millions de dollars à PBS cette année.

Les déclarations de M. Romney avaient déjà provoqué un intense trafic, souvent ironique, sur les réseaux sociaux comme Twitter mercredi soir.

L'émission "1 Rue Sésame" (Sesame Street), lancée en 1969 aux Etats-Unis et alternant sketches des marionnettes de Jim Henson et courts métrages éducatifs, a fait le tour du monde depuis.

bur-tq/are

PLUS:afp