NOUVELLES

Nucléaire: jusqu'à 25 milliards d'euros pour améliorer la sûreté des centrales, calcule l'UE

04/10/2012 08:52 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

BRUSSELS - BRUXELLES (Sipa) — Les investissements nécessaires pour améliorer la sûreté des centrales nucléaires dans l'Union européenne seront d'au moins 10 milliards d'euros et pourraient même atteindre 25 milliards d'euros, a déclaré le commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger.

D'une façon générale, les résultats des tests de résistance montent que le niveau de sûreté des centrales nucléaires est satisfaisante dans l'UE et qu'aucune fermeture n'est nécessaire. Cependant cette sûreté peut être améliorée dans la grande majorité des centrales, a précisé M. Oettinger.

Les tests de résistance (ou "stress tests") ont été menés sur 145 réacteurs nucléaires au sein de l'Union Européenne, ainsi qu'en Suisse et en Ukraine, afin de tirer les leçons de l'accident de la centrale de Fukushima-Daiichi au Japon.

Les investissements recommandés par la Commission doivent permettre aux centrales de mieux faire face aux risques de séismes et d'inondations et d'éviter, comme cela s'est produit à Fukushima, la perte de tout système de refroidissement des réacteurs.

La Commission entend suivre étroitement la mise en uvre des recommandations dans les pays membres. "Dans deux ans, en 2014, nous ferons le point pour voir si les régulateurs ont imposé des mesures aux opérateurs des centrales et s'il y a eu des améliorations au niveau de la sûreté" a précisé Günther Oettinger lors du point presse qui s'est tenu jeudi à Bruxelles.

Ce rapport adopté par la Commission sur les "stress tests" sera soumis aux chefs d<États et de gouvernements de l'UE lors du sommet qui se tiendra à Bruxelles les 18 et 19 octobre.

cdu/mw

PLUS:pc