NOUVELLES

Lions: le duo Stafford et Johnson tarde à se mettre en marche cette saison

04/10/2012 11:55 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

ALLEN PARK, États-Unis - À peu près rien ne pouvait arrêter Matthew Stafford et Calvin Johnson en début de saison, l'an dernier. Le premier a rejoint le deuxième pour deux touchés à chacun des quatre premiers matches des Lions, et neuf fois en cinq matches, pour aider le club à remporter ses cinq premières rencontres.

Bien qu'il y ait plusieurs raisons expliquant le départ de 1-3, cette saison, l'une d'elles est le fait que les rivaux ont contré le duo, Stafford n'ayant pas encore réussi de passe de touché à Johnson.

«Nous savons que les équipes ne nous laisseront pas faire la même chose que l'an dernier, a dit Johnson. Il faut trouver quelque chose de différent.»

Dimanche dernier, les Vikings l'ont muselé en lui opposant un secondeur ou un demi défensif à la ligne de mêlée et un ou deux ailiers à l'arrière, si on tentait une longue passe. À un certain moment Johnson a capté le ballon dans la zone des buts, mais il a été frappé avec tant de force qu'il l'a échappé. Les Vikings ont finalement prévalu 20-13 au Ford Field.

Johnson a vu 12 passes à son endroit dans un troisième match de suite, mais il a été limité à cinq réceptions et 54 verges. En quatre matches, il totalise 29 catches pour 423 verges dont un touché, quand le réserviste Shaun Hill l'a rejoint en fin de match à Nashville, le week-end précédent, dans un gain de 44-41 des Titans.

Si la tendance ce maintien, Johnson et Stafford auront de la difficulté à s'approcher de leur production de 2011.

L'an dernier Johnson a capté 96 passes dont 16 touchés, dominant la NFL avec 1681 verges de réceptions. Il est devenu le premier joueur de l'histoire de la ligue à capter neuf passes de touché à ses cinq premiers matches d'une saison, ce qui a contribué à ce que Detroit prolonge son contrat de huit ans pour 132 M $.

Après une saison de 41 touchés et 16 interceptions, Stafford compte trois touchés et quatre interceptions, jusqu'ici en 2012. Il estime que l'équipe a dû affronter plus de couvertures homme à homme, et que les rivaux ont varié les schémas de zones pour contrer les longs jeux de passe.

L'entraîneur des Lions, Jim Schwartz, dit que son attaque peut être productive même si Johnson n'obtient pas de touchés.

«Il n'y a pas d'objectif de combien de passes de touché doivent être de Matthew à Calvin, a mentionné Schwartz. Nous voulons marquer des touchés, peu importe qui les réussit. Nous ne sommes pas dans un 'pool' de football.»

PLUS:pc