NOUVELLES

Le TSX grimpe avec les matières premières et les chiffres sur l'emploi aux É-U

04/10/2012 04:56 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé la séance de jeudi en hausse, stimulée par les gains des matières premières et la publication d'un rapport sur le marché américain de l'emploi supérieur aux attentes.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 88,21 points pour terminer la journée à 12 447,68 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a pris 15,63 points à 1340,85 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,79 cent US à 101,99 cents US après qu'un sous-gouverneur de la Banque du Canada eut affirmé lors d'un discours qu'une hausse des taux d'intérêt à moyen terme était toujours une possibilité.

Les titres aurifères ont ouvert la marche jeudi, encouragés par la hausse du cours du lingot d'or, qui a pris 16,70 $ US à 1796,50 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. Le prix du cuivre a grimpé de 0,2 cent US à 3,79 $ US la livre.

Le cours du pétrole brut a gagné 3,57 $ US pour clôturer à 91,71 $ US à New York, tandis que le secteur de l'énergie du parquet torontois s'est apprécié de 0,5 pour cent.

Le secteur des technologies de l'information du TSX a été le seul à retraiter, avec une baisse de 0,1 pour cent. Malgré tout, l'action de Research In Motion (TSX:RIM) a gagné 10, cents à 8,07 $.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a crû de 80,75 points à 13 575,36 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 14,23 points à 3149,46 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 10,41 points à 1461,40 points.

Le département américain du Travail a indiqué jeudi que les demandes de prestations d'assurance-emploi avaient grimpé la semaine dernière pour atteindre le niveau désaisonnalisé de 367 000, ce qui s'est avéré meilleur que prévu, même si cela laisse présager une activité d'embauche modeste.

Le gouvernement américain doit dévoiler vendredi ses données sur le marché de l'emploi pour le mois de septembre. Les données canadiennes à ce sujet seront publiées le même jour.

«Dans l'ensemble, il n'y a pas grand-chose pour changer la perception actuelle du marché de l'emploi des États-Unis, avec une activité d'embauche plus importante que celle de mise à pied à ce stade du cycle», a observé Andrew Grantham, de Marchés mondiaux CIBC, dans une note.

D'autres signaux positifs ont émergé des déclarations de Costco et de Limited Brands, qui ont fait état de ventes supérieures aux attentes de Wall Street pour le mois de septembre.

«La hausse du cours du cuivre témoigne du fait que les investisseurs s'attendent à ce que les résultats des entreprises américaines à venir dans quelques jours soient satisfaisants», a pour sa part noté Chris King, gestionnaire de portefeuille chez Morgan, Meighen and Associates.

Entre-temps, la Réserve fédérale des États-Unis a publié jeudi le procès-verbal de sa rencontre du début septembre. C'est au terme de cette réunion qu'elle a dévoilé un programme en vertu duquel elle dépensera 40 milliards $ US par mois pour acheter des obligations hypothécaires. Le document révèle que tous les membres de la Fed, sauf un, étaient en faveur de ces nouvelles mesures de relance.

PLUS:pc