NOUVELLES

Le roi de Jordanie dissout le Parlement, ouvrant la voie à des élections

04/10/2012 02:44 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

AMMAN, Jordanie - Le roi de Jordanie a dissout le Parlement jeudi, ouvrant la voie à des élections, dont la date n'a pas été précisée pour le moment.

Selon le gouvernement jordanien, les réformes électorales mises en place récemment ont évité à la Jordanie de connaître un soulèvement populaire semblable à ceux du Printemps arabe, qui ont chassé du pouvoir quatre dirigeants autoritaires d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient l'an dernier.

Les détracteurs du régime jugent toutefois que les réformes électorales ne sont pas allées assez loin dans la réduction des écarts de représentation qui garantissent la supériorité des partisans du roi Abdallah II. Ils déplorent aussi que les réformes ne limitent pas le pouvoir absolu du souverain.

Le roi a affirmé récemment qu'un nouveau Parlement élirait un premier ministre au début de l'année prochaine, en réponse à la demande du peuple. Jusqu'à maintenant, c'est le roi qui nommait le premier ministre.

Selon la Constitution jordanienne, le gouvernement doit démissionner dans la semaine qui suit la dissolution du Parlement.

PLUS:pc