NOUVELLES

Le promoteur de l'Indy à Edmonton doit de l'argent à une douzaine de créanciers albertains

04/10/2012 03:03 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Des créanciers albertains pourraient perdre des dizaines de milliers de dollars à cause de la faillite du promoteur québécois de la course automobile Indy à Edmonton.

Indy Octane Motorsports a non seulement annulé l'édition 2013 de sa compétition, mais a également engagé les processus pour déclarer faillite devant les tribunaux au Québec.

La cour a publié mercredi la liste de ses créanciers dont une douzaine sont à Edmonton. L'entreprise familiale Fast Fence Rentals attend 38 000 $ pour la clôture de sécurité qu'elle a installée lors de la course Indy en juillet dernier. Octane doit aussi 29 000 $ à Anser Asphalt, 28 000 $ à Radio-Canada, 27 000 $ à MFP Fuel Products, 50 000 $ à Services de Santé Alberta et 70 000 $ à Cowan Graphics.

Le 21 septembre, Octane Motorsports a envoyé à la Cour supérieure du Québec un avis d'intention pour déclarer faillite. Le même jour, le promoteur annonçait l'annulation de l'édition 2013 de l'Indy d'Edmonton.

Les autorités municipales regrettent cette décision, ajoutant toutefois qu'elles ne pouvaient rien faire pour la changer.

La Ville, qui a signé un contrat de 5 500 000 $ pour faire la promotion de l'Indy d'Edmonton de 2010 à 2013, estimait que les retombées économiques de l'événement atteignaient en moyenne 80 millions de dollars chaque année.

PLUS: